21 mai 2009

Vol. 08 - 1999 No. 28 (27 juillet 1999)


Azerbaïdjan

LE JOURNALISTE FOUAD QAHRAMANLI EST RELÂCHÉ; DES MÉDIAS SONT ATTAQUÉS

L'Institut international de la presse (IIP) rapporte qu'un journaliste d'Azerbaïdjan qui était au centre d'une campagne internationale, Fouad Qahramanli, a été remis en liberté le 10 juillet après avoir reçu le pardon du Président Heydar Aliyev. Qahramanli, 24 ans, journaliste au journal "Chag", avait été arrêté en juin 1998 lors d'une descente dans les bureaux du journal, et emprisonné pour un article qui n'a jamais été publié. Il avait été condamné en novembre 1998 à dix-huit mois de prison pour avoir "lancé un appel au désordre social" dans un article qui portait sur les tactiques de propagande utilisées par l'opposition pendant la campagne à l'élection présidentielle. Le Syndicat des journalistes d'Azerbaïdjan (TUJo) et l'IIP, qui ont organisé ensemble la campagne internationale pour faire libérer Qahramanli, remercient tous les membres de la communauté de l'IFEX et tous ceux et celles de l'extérieur de la communauté, qui ont agi au nom du journaliste. La campagne a été lancée en avril; un grand nombre de participants à l'Assemblée annuelle de l'IFEX, qui s'est déroulée en Afrique du Sud en avril, ont signé une déclaration d'appui appelant à la libération de Qahramanli. Pour plus de renseignements, consulter le site web du TUJo à : http://members.xoom.com/Azer2013/camp.htm.">http://members.xoom.com/Azer2013/camp.htm">http://members.xoom.com/Azer2013/camp.htm.

Moldavie

AMÉLIORATION DE L'AVANT-PROJET DE LOI SUR L'INFORMATION

ARTICLE 19 rapporte que les propositions de législation sur la liberté d'information en Moldova, dont certaines dispositions sur la liberté d'expression avaient suscité de l'inquiétude, ont été révisées par le Parlement.

Iran

LA RÉPRESSION CONTRE LA PRESSE SÈME L'INQUIÉTUDE DANS LE MONDE

La répression qui s'abat sur la presse depuis quelque temps a incité l'Association mondiale des journaux (AMJ) à lancer un appel au Président Mohammad Khatami le priant "de prendre avec force position contre la répression des médias" en Iran. "Au cours des dix-huit derniers mois, dix-huit journaux ont été interdits et seize journalistes ont été arrêtés. Ce sont des chiffres stupéfiants pour un pays dirigé par un Président qui avait mis en tête de programme à son élection d'accorder aux médias une plus grande liberté d'expression", a déclaré le président de l'AMJ, Bengt Braun, dans une lettre adressée à Khatami.

International

TANDIS QUE SE POURSUIT L'AGITATION SOCIALE AU BÉLARUS

La Fondation pour la défense de la glasnost (GDF), Reporters sans frontières (RSF) et l'Association des journalistes du Bélarus (AJB) rapportent que des manifestations organisées à Minsk récemment par l'opposition ont provoqué dans le pays une vague d'arraques contre la liberté de la presse. Les gestes récents "illustrent la volonté de mainmise des autorités sur les médias d'opposition", souligne RSF. Irina Khalip, rédactrice en chef de l'hebdomadaire indépendant "Imia", et Alexei Tchidlovsky, du journal indépendant "Navini" ont été arrêtés le 21 juillet lors de deux incidents distincts. Ils ont tous deux été détenus pendant plusieurs heures par des agents de sécurité. Le lendemain, la police a perquisitionné les bureaux de "Imia" et un mandat d'arrêt a été lancé contre Mme Khalip. On a entrepris des poursuites contre "Imia" après la parution d'un article "critique sur un proche du Président Alexandr Loukachenko".