23 novembre 1999

EST L?UNE DES RÉGIONS LES PLUS DANGEREUSES DU MONDE POUR LES JOURNALISTES


L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a fait part récemment de sa grave inquiétude à propos de la sécurité des journalistes et des autres représentants de la presse dans le Caucase russe. La nouvelle est retransmise par le Greek Helsinki Monitor (GHM) d’après des reportages reçus par “RomNews”, du Congrès National "Roma". “Sous le couvert d’une campagne militaire contre la Tchétchénie, le gouvernement russe a étendu son agression contre certains fondements de la liberté de presse dans le pays”, a déclaré Harold Hongju Koh, de la Commission des États-Unis sur la sécurité et la coopération en Europe, lors de l’allocution d’ouverture de la conférence de l’OSCE, le 8 novembre en Turquie.

Faisant référence au nombre élevé de journalistes enlevés et assassinés depuis 1997 dans le Caucase russe, l’OSCE se prépare à travailler pour assurer que la région reste sûre pour les représentants de la presse. Entre autres sujets qui préoccupent l’OSCE, il y a la récente déclaration du nouveau ministre de la Presse, de la Radiodiffusion et des Médias d’information, qui a affirmé que la presse s’était montrée “extrêmement agressive” et a annoncé qu’il envisageait d’élaborer de nouvelles politiques pour les médias. La promotion de la liberté des médias constitue l’un des six sujets de préoccupation de l’OSCE à l’heure actuelle. Hongju Koh, qui reconnaît que de nombreux participants à l’OSCE ont fait des progrès vers une plus grande liberté des médias. a maintenu qu’un grand nombre de pays avaient un bien piètre dossier en matière du respect des droits de la personne.