21 mai 2009

Vol. 10 - 2001 No. 27 (10 juillet 2001)


Nigéria

LE PRÉSIDENT; ON PROMET DE LIBÉRALISER LES LOIS SUR LES MÉDIAS

Le Centre du journalisme indépendant (IJC) du Nigéria, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et l’Association mondiale des journaux (AMJ) rapportent que le président du Nigéria, Olusegun Obasanjo, a déposé des accusations de diffamation pénale contre le journaliste Nnamdi Onyenua. Celui-ci, rédacteur en chef du magazine hebdomadaire "Glamour Trends", de Lagos, a été arrêté le 8 juin. Les accusations qui pèsent contre lui font suite à un article intitulé "Ce qui se cache derrière les voyages d’Obasanjo", paru dans le numéro du 6 juin. Selon le CPJ, l’article affirmait que le président aurait reçu un million de dollars américains en allocations pour chacun de ses voyages à l’étranger, et qu’il aurait ainsi accumulé 58 millions de dollars en un peu plus de deux ans. Onyenua a été détenu sans accusations pendant plus de onze jours, en contravention de la loi, remarque le CPJ. Ce n’est que le 19 juin qu’il a été accusé d’avoir publié de fausses nouvelles et d’avoir diffamé le président. Il a été libéré sous caution le ou vers le 21 juin.

Indonésie

LA FIJ OBTIENT DES GARANTIES DE SÉCURITÉ

Être journaliste dans la province indonésienne d’Aceh, déchirée par les conflits, signifie que "vous êtes cuit si vous faites telle chose, et vous l’êtes aussi si vous ne le faites pas", peut-on lire dans le numéro de juin de "Alert", que publie l’Alliance de la presse de l’Asie du Sud﷓Est (SEAPA), dont est membre l’Alliance des journalistes indépendants (AJI). L’article annoncé en couverture, intitulé "Terreur en Aceh", constate que les groupes qui participent au conflit armé dans la province d’Aceh tentent d’obtenir une couverture médiatique favorable, et que les journalistes dont les reportages sont jugés nuisibles à leur image publique sont considérés comme des ennemis. Les médias qui s’efforcent de rendre une couverture neutre peuvent donc devenir des ennemis des deux côtés. "Dix articles favorables sont vite oubliés, tandis qu’un seul reportage déplaisant reste longtemps en mémoire", note l’article.

International

EN VUE DE L?ATTRIBUTION DE LA PLUME D?OR DE LA LIBERTÉ

L’Association mondiale des journaux (AMJ) sollicite des mises en nomination en vue de l’attribution de sa Plume d’Or de la Liberté pour 2002. La Plume d’Or de la Liberté est une récompense annuelle qui vise à reconnaître le travail exceptionnel en faveur de la liberté de la presse, que ce soit par des écrits ou par des gestes, par un particulier, un groupe d’individus ou une institution.

Costa Rica

UN ANIMATEUR DE LA RADIO EST ASSASSINÉ

Le journaliste de la radio Parmedio Medina a été abattu le 7 juillet au Costa Rica, un pays où les attaques contre les journalistes sont rares.

International

SONT DÉCERNÉES À DES ÉCRIVAINS PERSÉCUTÉS PROVENANT D?UNE VINGTAINE DE PAYS

Le groupe Human Rights Watch (HRW) a décerné à 27 auteurs de vingt pays différents des bourses Hellman/Hammett en reconnaissance du courage avec lequel ils affrontent la persécution politique. Parmi les bénéficiaires on retrouve le Tchadien Daniel Bekoutou, journaliste d’enquête dont les reportages ont joué un rôle essentiel dans les efforts internationaux pour inculper le dictateur Hissène Habré de crimes contre l’humanité. Les bourses Hellman/Hammett reconnaissent entre autres le journaliste russe Grigory Pasko, qui est passible de douze à vingt ans de prison pour avoir révélé que l’armée russe avait procédé à des déversements de déchets nucléaires dans la Mer du Japon [voir les "Communiqués" 10-26, 10-17, 9-38 et 8-27 de l’IFEX], et le journaliste birman San San Nweh, co-lauréat de la Plume d’Or de la Liberté pour l’année 2001, décernée par l’Association mondiale des journaux (AMJ) [voir le "Communiqué" 9-47 de l’IFEX].">http://communique.ifex.org/articles_francais.cfm?category=1%20Nouvelles%20R%E9gionales&volume=10&issue_no=26&lng=francais#3334">10-26, 10-17, 9-38 et 8-27 de l’IFEX], et le journaliste birman San San Nweh, co-lauréat de la Plume d’Or de la Liberté pour l’année 2001, décernée par l’Association mondiale des journaux (AMJ) [voir le "Communiqué" 9-47 de l’IFEX].

Colombie

TROIS AUTRES JOURNALISTES SONT TUÉS

Trois autres journalistes colombiens ont été assassinés la semaine dernière, selon des rapports de la Fondation pour la liberté de la presse (FLIP), la Société interaméricaine de la presse (SIP), l’Institut pour la presse et la société (IPYS), l’Association mondiale des journaux (AMJ) et Reporters sans frontières (RSF).