18 avril 2001

Sommet des Amériques : La FPJQ crée un comité de surveillance de la liberté de presse


Disponible en :

English Français Español

(FPJQ/IFEX) - Ci-dessous un communiqué de presse de la FPJQ :


Sommet des Amériques

La FPJQ crée un comité de surveillance de la liberté de presse


La Fédération professionnelle des journalistes du Québec annonce la mise sur pied d'un comité de surveillance de la liberté de presse qui agira du 20 au 22 avril prochain lors du Sommet des Amériques.


Ce comité ad hoc servira à observer et à défendre sur place, en temps réel, la liberté de presse des journalistes qui couvriront l'événement. La Sûreté du Québec, la Gendarmerie royale du Canada et le ministère des Affaires étrangères du Canada ont donné leur accord à cette initiative.


Un tel comité sur la liberté de presse n'a pas de précédent au Canada à notre connaissance. La FPJQ a invité Canadian Journalists for Free Expression (CJFE) de Toronto et Reporters sans Frontières (RSF) à s'y joindre.


Le comité est composé de neuf personnes : Hélène Pichette, présidente de la FPJQ, Richard Bousquet, vice-président de la FPJQ, Jane McElhone membre du conseil d'administration de la FPJQ et responsable du comité international, Claude Robillard, secrétaire général de la FPJQ, Éric Whittom, membre de l'exécutif de la FPJQ-Québec, Marianna Tzabiras, coordonnatrice des alertes à CJFE, François Bugingo, représentant de RSF et membre de la FPJQ, Louise Lemelin, membre de la FPJQ et Jean-Michel Leprince, membre de la FPJQ. Le comité sera basé au palais Montcalm, à l'intérieur du périmètre de sécurité.


La création d'un comité de surveillance est apparue indispensable à la Fédération après la recrudescence des entraves à la liberté de presse qui ont été déplorées lors de quelques manifestations l'an dernier. Ainsi, le 1er mai dernier à Montréal des journalistes qui couvraient une manifestation ont été arrêtés et détenus toute une nuit alors que plusieurs de ceux qui couvraient une manifestation à l'occasion du G-20 en octobre ont été malmenés par les policiers.


La FPJQ demande aux journalistes qui couvriront le sommet de contacter le comité aussitôt qu'ils constateront des entraves à la liberté de presse, d'où qu'elles proviennent.


Les quatre numéros de cellulaires à retenir pour rejoindre le comité de surveillance sont les :


(418) 561-3441

(418) 561-3442

(418) 561-3443

(418) 561-3446


Ces numéros seront en fonction du 19 au 22 avril seulement.


La FPJQ tiendra une conférence de presse à Québec le jeudi 19 avril à 10h30 en collaboration avec CJFE et RSF. Ces trois organismes présenteront le comité de surveillance de la liberté de presse et feront état de la situation de la liberté de presse dans les Amériques.





Source