7 septembre 1999

UN JOURNALISTE EST TUÉ DANS UNE VAGUE DE RÉPRESSION DIRIGÉE CONTRE LES MÉDIAS


D’après l’Institut des médias d’Afrique australe (MISA), le journaliste Mauricio Cristovao, qui
travaillait à la “Radio Nacional” d’Angola, qui appartient au gouvernement, a été tué le 31 août.
Cristovao, qui était affecté à la chaîne des sports, “Radio 5”, a abattu par des inconnus au
moment où il rentrait chez lui, à Luanda. Le 1er septembre, la police a identifié comme suspects
principaux trois individus qui “seraient des amis de la victime”. Par ailleurs, la police a arrêté
deux hommes et deux femmes en rapport avec l’assassinat de Joao da Costa, administrateur
adjoint à “Radio Nacional”, le 31 août dernier, dans une tentative de vol de voiture.

Le MISA rapporte que le secrétaire général de l’Association des journalistes de l’Angola (SJA)
Avelino Miguel, estime que Cristovao a été assassiné et que sa mort est une indication claire que
les journalistes sont en danger de mort en Angola. Selon le MISA, “entre le 19 août et le
6 septembre, au moins huit journalistes, de divers endroits du pays, ont été interpellés pour
interrogatoire, ce qui marque le début de la campagne gouvernementale en vue de dissuader la
presse de formuler quelque commentaire ou reportage sur la guerre civile. Plusieurs journalistes
qui travaillaient dans les zones de guerre, sont particulièrement touchés.”



Angola
 
Plus d'informations : Angola