17 novembre 2004

Les autorités gèlent les avoirs du principal quotidien d'opposition


Détails de l'incident

Rauf Arifoglu

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Le principal quotidien d'opposition "Yeni Musavat" est aujourd'hui dans l'impossibilité de paraître suite aux nombreuses amendes qu'il a été condamné à payer et dont le montant total avoisine les 125 000 euros (environ 162 800 $US).

RSF déplore cette fermeture, qui constitue "la suite logique du harcèlement judiciaire dont fait l'objet "Yeni Musavat"".

"Le montant exorbitant des amendes infligées au quotidien l'a asphyxié. Sa disparition aura des conséquences néfastes sur le pluralisme de l'information en Azerbaïdjan", a déclaré RSF.

Le 16 novembre 2004, les autorités ont gelé les avoirs du quotidien, bloquant ainsi toute activité. Les difficultés financières ont débuté vers la fin de l'année 2003, après la condamnation du journal dans le cadre de six procès intentés notamment par Mamed Aliev, ambassadeur d'Azerbaïdjan en Turquie, Rashid Hasanov, frère du président de la Cour suprême, et Safar Abiyev, ministre de la Défense.

Par ailleurs, Rauf Arifoglu, rédacteur en chef de "Yeni Musavat", et vice-président du parti d'opposition Musavat, est emprisonné depuis plus d'un an. Le 22 octobre 2004, le tribunal de Bakou l'a condamné à cinq ans de prison pour "trouble à l'ordre public" et "refus d'obtempérer" (consulter des alertes de l'IFEX des 26 et 22 octobre, 6 août, 23 juin, 17 février et 23 janvier 2004, entre autres). Son avocat, Samed Panahov, a dénoncé des irrégularités au cours du procès et l'absence de preuves contre son client.



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51