29 juillet 2005

Brutale vague d'arrestations sur fond de tensions avec la Pologne


Détails de l'incident

Andrei Pochobut, Josef Pazhetski, Mieczyslau Jaskiewicz, Waclaw Radziwinowicz, Robert Kowalewski, Agnieszka Romaszewska

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Arrêté le 26 juillet 2005, Andrei Pochobut, rédacteur en chef de la revue polonaise "Magazyn Polski", a été condamné le 27 juillet par le tribunal de Lida à 15 jours de prison pour "participation à une manifestation illégale à Chtchoutchine le 3 juillet et désobéissance civile". Par ailleurs, trois journalistes polonais, venus couvrir ce procès, ont été interpellés par la police le même jour. Dix journalistes bélarusses et polonais qui se trouvaient au siège de l'Union des Polonais du Bélarus à Grodno, ont été interpellés le 27 juillet, à 22h00 (heure locale), par les forces spéciales, avant d'être relâchés deux heures plus tard. Au total, 14 journalistes ont été interpellés en 48 heures.

"Nous demandons aux autorités de mettre fin au harcèlement des journalistes de la minorité polonaise au Bélarus. Ils n'ont pas à faire les frais des tensions actuelles avec la Pologne. Nous redoutons que la condamnation d'Andrei Pochobut soit un avertissement à l'encontre d'un journaliste engagé dans la défense de la minorité polonaise. Nous demandons au Président Alexandre Loukachenko de prendre toutes les mesures nécessaires afin de faire libérer dans les plus brefs délais les journalistes encore emprisonnés lors de cette vague d'arrestations", a déclaré RSF.

Le 26 juillet, vers 21h00, le journaliste Pochobut, ainsi que deux membres de l'Union des Polonais du Bélarus, Josef Pazhetski et Mieczyslau Jaskiewicz, ont été interpellés par la police de Chtchoutchine (ouest du pays), alors qu'ils circulaient en voiture. Ils ont été conduits au commissariat pour un interrogatoire, puis jugés le lendemain par le tribunal de Lida. Ils ont été accusés de "participation à une manifestation illégale à Chtchoutchine le 3 juillet et désobéissance civile". Ils avaient notamment protesté contre la mise sous tutelle de l'Union des Polonais du Bélarus par les autorités.

Pazhetski et Jaskiewicz ont écopé de 10 jours de prison, tandis que Pochobut a été condamné à 15 jours. Début juillet, le journaliste avait déjà reçu une condamnation, sous forme d'amende, pour avoir participé à une action de protestation contre l'édition illégale de faux exemplaires du journal polonais "Glos Znad Niemna".

Par ailleurs, le 27 juillet, Waclaw Radziwinowicz et Robert Kowalewski, journalistes polonais de "Gazeta Wyborcza" (le plus grand quotidien en Pologne), ont été brièvement arrêtés par une patrouille de police, alors qu'ils se rendaient à Lida, au procès des trois militants de l'Union des Polonais. Le même jour, Agnieszka Romaszewska, journaliste de la chaîne de télévision polonaise TVP1, a également été arrêtée à son arrivée à Chtchoutchine sous le prétexte qu'elle ne possédait pas d'accréditation du ministère des Affaires étrangères bélarusse. Elle n'a toujours pas été relâchée.
En outre, le 27 juillet à 22h00, les forces spéciales ont pris le contrôle du siège de l'Union des Polonais du Bélarus à Grodno. Dix journalistes bélarusses et polonais, présents sur les lieux et travaillant pour "Gazeta Wyborcza", Associated Press, "Glos Znad Niemna", "Nasha Niva", "Pressbol" et le site http://www.pahonia.promedia.by,ont été emmenés au commissariat, avant d'être libérés deux heures plus tard. Aucune charge n'a été retenue contre eux.

Ces incidents s'inscrivent dans un climat diplomatique particulièrement tendu entre Minsk et Varsovie. Le président bélarusse accuse en effet les Etats-Unis de préparer une révolution au Bélarus, avec l'aide de la Pologne, de la Lituanie et de l'Ukraine. Trois diplomates polonais ont été expulsés de Minsk. Varsovie à également renvoyé trois diplomates bélarusses. Le 28 juillet, Varsovie a rappelé son ambassadeur au bélarusse et demandé l'aide de l'Union européenne.



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51
Bélarus

IFEX membres actifs dans ce pays 1

 
Plus d'informations : Bélarus
  • Ennemis d'Internet 2014: Bélarus

  • Classement mondial de la liberté de la presse 2014: Bélarus

  • Prédateurs de la liberté de l'information: Belarus