17 février 2009

Les journalistes du magazine "Reporter" et de l'hebdomadaire "l'Événement" reçoivent des menaces de mort pour avoir critiqué des hauts officiels du gouvernement


Détails de l'incident

Newton Ahmed Barry

journalist(s)

death threat

Disponible en :

English Français
(MFWA/IFEX) - Des journalistes du "Reporter", un magazine mensuel indépendant, et Newton Ahmed Barry, un autre journaliste de "l'Événement", un hebdomadaire indépendant, ont reçu des menaces de mort par courriel pour avoir critiqué trois responsables importants du gouvernement.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que dans son édition de février 2009, le "Reporter" a cité l'auteur inconnu du courriel qui s'est simplement fait appeler "le Chef". Celui-ci aurait dit qu'il éliminera un à un les journalistes du mensuel.

Le correspondant a ajouté que les menaces ont fait suite à la publication dans l'édition de janvier 2009 du magazine qui a prétendu que Filppe Sawadogo, le ministre de la culture, M. Boureima Badini, le représentant du facilitateur de la crise en Côte d?Ivoire, et M. Paramanga Ernest Yonly, l'ancien premier ministre du Burkina Faso, ont été accusés de corruption dans un rapport récent.

L'auteur inconnu a averti le journal et Barry de cesser de publier des articles préjudiciables sur les responsables si non ils subiront le même sort que celui connu par Norbert Zongo, un journaliste d'investigation assassiné en 1989, et Sam K. Le Jah, un animateur célèbre d'Ouaga FM, une station de radio indépendante, dont la voiture a été calcinée par ce qu'il avait prétendument critiqué le gouvernement.

Pour des informations complémentaires sur le cas Zongo, cliquer ici: http://www.ifex.org/fr/content/view/full/99360



Source

Fondation pour les Médias en Afrique de l’Ouest
30 Duade Street, Kokomlemle
P. O. Box LG 730, Legon, Accra
Ghana
alerts (@) mediafound.org
Fax:+ 233 21 221084
Burkina Faso
 
Plus d'informations : Burkina Faso