Les actions conjointes de l’IFEX

Guide sur le lancement d’une action conjointe de l’IFEX


Disponible en :

English Français Español
Le Programme de soutien aux campagnes et à l'action revendicatrice de l'IFEX aide les membres du réseau de l'IFEX à coordonner des « actions communes », c’est-à-dire des campagnes et des activités de revendication nécessitant une collaboration entre membres du réseau. À ce jour, les formes les plus courantes d'actions communes sont les déclarations collectives ou lettres de protestation, qui feront l'objet du présent section.

Le personnel du Programme de soutien aux campagnes et à l'action revendicatrice de l'IFEX travaille auprès des membres pour faire en sorte que l'action commune soit prête à être diffusée auprès d'un auditoire international, particulièrement lorsqu'il s'agit de recueillir un appui ou des signatures à l'extérieur du cercle des membres de l'IFEX – qu'il s'agisse d'autres parties intéressées ou du grand public en général.

Le Secrétariat de l'IFEX continuera d'aider à accroître la visibilité des actions communes en les transmettant aux abonnés du Réseau d’alertes de l'IFEX, ainsi qu’en leur accordant une visibilité dans le site Web de l'IFEX, dans les documents de communication des campagnes de l'IFEX, et souvent dans le Communiqué de l'IFEX hebdomadaire, envoyé à plus de 15 000 abonnés en cinq langues.


Avantages

L'utilisation du réseau de l'IFEX présente les avantages suivants pour celles et ceux qui entreprennent des actions communes :

• Il s'agit d'un moyen rapide et efficace de s’assurer de l’appui international des membres de l'IFEX aux campagnes locales de son organisation.
• Le taux de réponse à un appel lancé aux membres de l'IFEX est habituellement assez élevé.
• Un appui international aussi diversifié injecte aux campagnes un surplus de force et de légitimité.
• Pour les membres, les coûts sont faibles ou nuls, si l'on fait abstraction des salaires associés à la rédaction de la lettre et à la diffusion du produit final, et du temps passé à participer à la campagne.
• Le réseau entretient les relations entre membres de l'IFEX et peut mener à de futures campagnes communes. (Rappelez-vous qu'une action commune n'a pas les mêmes effets à long terme que le fait d'impliquer d'autres membres dans une campagne à volets multiples, les relations qui se tissent peuvent donc ne pas être aussi serrées).


Planification de votre action commune de l'IFEX

Énoncez clairement vos attentes aux autres membres de l'IFEX

• Réfléchissez soigneusement à l'action précise que vous envisagez et communiquez clairement vos attentes quant aux gestes que vous demandez aux autres membres de l'IFEX de poser. S'agit-il de signer une lettre, d'appuyer la création d'un comité, ou d'inviter les membres à agir ?
• Devraient-ils communiquer avec vous ou avec le Secrétariat ?
• Acceptez-vous les signatures d'organisations qui ne sont pas membres de l'IFEX ? Si tel est le cas, il serait avisé de demander aux membres d'encourager d'autres groupes à se joindre à l'effort. N'oubliez pas que certains membres de l'IFEX peuvent se montrer réticents devant l'idée d'ajouter leur nom à une liste où figurent des noms de non membres qu’ils ne connaissent pas ou qu’ils connaissent peu.

Décidez s'il faut souligner davantage l'initiative de votre groupe ou le caractère international de l'action

• Dans la plupart des cas, il est normal de souligner le fait que l’appel a été lancé par votre groupe et que les autres membres s’y sont joints. Or, dans certains contextes peu sécuritaires, les groupes locaux peuvent avoir avantage à minimiser leur implication afin d'éviter les représailles et à choisir plutôt de mettre l'emphase sur l'aspect international de l'action, c'est-à-dire une action commune menée par l'ensemble des signataires (dont votre groupe fait partie en tant que signataire et non en tant qu’organisateur).

Laissez aux autres le temps de vous répondre

• Accordez suffisamment de préavis aux membres de l'IFEX afin qu'ils aient le temps de vous répondre – une semaine à 10 jours suffisent habituellement, même si un préavis de deux ou trois jours peut être acceptable dans certains cas urgents.


Rédaction d’un projet d’action commune

Faites en sorte qu'il soit facile à lire et à comprendre

• Débutez la lettre par un bref résumé de l'enjeu et de votre propre position.
• Utilisez un langage simple et évitez le jargon.
• Faites des phrases courtes et claires au plan de la grammaire.
• Morcelez les longs paragraphes.
• Définissez les termes utilisés et indiquez le nom complet des organisations politiques, mouvements et autres, en plus des acronymes.
• Évitez les répétitions.
• Vérifier l'orthographe et assurez-vous que les noms sont épelés correctement partout.

Exactitude

• Comme c'est le cas lorsqu'on publie une alerte, il est essentiel de s'assurer de la véracité de ce que l’on avance. Menez votre propre enquête pour confirmer les faits. Les membres de l'IFEX qui participent à votre action considèrent a priori que les enquêtes de votre groupe ont été menées correctement. L'image des signataires serait entachée par la présence d'informations inexactes. En outre, les membres de l'IFEX hésiteront probablement à répondre aux futurs appels de votre groupe.
• Les membres de l'IFEX ayant reçu la lettre peuvent y relever certains faits inexacts avant que l'information ne soit diffusée auprès du public. En réussissant votre lettre du premier coup, vous éviterez de devoir apporter des corrections et de demander aux membres de l'IFEX de signer une nouvelle version du même document. Il est également très peu probable qu'une version corrigée de la première lettre suscite parmi les membres un taux de réponse aussi élevé la deuxième fois.

Évitez de faire des déclarations non fondées

• Évitez de faire des déclarations sans détenir de preuve ou d’émettre de vagues hypothèses. De telles pratiques font plus de tort que de bien et minent la crédibilité du reste de la lettre (et celle des signataires).

Expliquez le contexte

• Ne supposez pas que les autres membres de l'IFEX sont déjà au courant des détails de la situation que vous décrivez.
• Fournissez les renseignements nécessaires sur le contexte et présentez les faits principaux de manière concise.
• Expliquez en quoi votre cas est pertinent au plan de la liberté d'expression.

Citez des traités internationaux et des constitutions nationales

• Lorsque le contexte le permet, faites référence à des articles pertinents contenus dans les traités internationaux signés ou ratifiés par l'État responsable des violations en question, comme par exemple l'Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques
• Il vaut également la peine de citer les dispositions relatives à la liberté d'expression contenues dans la constitution d'un pays dans lequel une violation a été commise.

Procédez à une révision exhaustive du document

• Vous pourriez demander aux autres groupes de vous fournir leurs commentaires avant d'obtenir l'approbation interne finale de l'organisation et de diffuser le document par le biais du réseau de l'IFEX.


Étape par étape : La réalisation d'une action commune sous forme de campagne de signatures

1. Lorsque vous aurez pris connaissance de l'exemple ci-dessous, visitez le site Web de l'IFEX pour consulter d'autres exemples d'actions communes de l'IFEX afin de faciliter l’écriture de la lettre ou de la déclaration. Si la lettre doit être adressée à un individu particulier (ce qui est recommandé), assurez-vous d'y utiliser l'appel approprié ainsi que l’adresse courriel ou le numéro de fax à utiliser pour envoyer le document final. Voir : http://www.ifex.org/en/content/view/full/77070/

2. Faites connaître vos intentions au personnel du Programme de soutien aux campagnes et à l'action revendicatrice de l'IFEX. Écrivez à : campaigns@ifex.org

3. Rédigez votre appel aux membres de l'IFEX en suivant les lignes directrices ci-dessous.

4. Envoyez votre appel interne au Programme des campagnes de l’IFEX (campaigns@ifex.org) en indiquant :
- une date limite (jour/heure) de réception des signatures
- les coordonnées des contacts pertinents
- les noms des membres de l'IFEX et ceux de toute autre organisation impliquée dans la campagne
- si nécessaire, désignez un membre de votre/vos organisation(s) qui recevra une copie des signatures envoyées par les membres de l'IFEX

5. Recueillez les signatures des membres, ou demandez au Programme de soutien aux campagnes et à l'action revendicatrice de le faire à votre place.

6. Après la date limite, envoyez la liste de signatures au Programme des campagnes de l'IFEX afin que les différentes listes puissent être comparées.

Note : Si vous obtenez des signatures d'organisations non membres de l'IFEX, envoyez-les au Programme de soutien aux campagnes et à l'action revendicatrice avant la date limite afin qu'elles apparaissent dans le document à publier. Rappelez-vous que les membres de l'IFEX signent au nom de leur organisation et non à titre individuel.

7. Une fois publiée par l'entremise de l'IFEX, assurez la promotion de l'action commune et utilisez-la lors d'activités de campagnes diverses. Assurez-vous de communiquer l'information à l'auditoire cible et aux principales parties intéressées, incluant les médias.


L’amélioration du taux de réponse

Assurez un suivi auprès des autres membres de l'IFEX

• Une fois que la lettre a été envoyée à tous les membres de l'IFEX, assurez un suivi de l'action commune en contactant les membres par téléphone ou courriel personnalisé afin d’améliorer le taux de réponse, surtout auprès de ceux qui travaillent dans/sur votre pays ou région.
• Si vous vous demandez pourquoi certains membres n'ont pas signé votre lettre de protestation, contacter-les dans le but d’en connaître la raison. Cela pourrait également aider votre groupe à apprendre à rédiger des lettres plus efficaces à l'avenir, en plus de renforcer les communications et les relations entre membres de l'IFEX.

Faites des modifications pour attirer plus de signataires

• Il arrive parfois que les membres souhaitent endosser votre cause, mais ne le font pas parce qu'ils s'opposent à un article particulier du document. Il est recommandé d’apporter quelques modifications si cela incite un plus grand nombre de membres à appuyer votre initiative. En contrepartie, une modification trop radicale du message risquerait d’en réduire l'impact auprès de l'auditoire ciblé ou de rendre nécessaire la publication d'une correction.
• Afin d'éviter de devoir réviser votre lettre une fois qu'elle a été envoyée à tous les membres de la liste, demandez au préalable l'avis de deux ou trois membres de l'IFEX.
• En bout de ligne, il revient à votre organisation de décider à quel point elle souhaite modifier le contenu de sa lettre en réaction aux commentaires des autres, et de recueillir des signatures supplémentaires.

La communication après la lettre

• Une fois toutes les signatures recueillies et la déclaration commune publiée, il est important de remercier les signataires. Le fait d'assurer un suivi encourage les membres à éventuellement signer d'autres lettres de protestation.
• L’IFEX enverra aux membres une copie de l'action commune finale afin qu'ils constatent qui s'y est associé et la diffusent ensuite à travers leurs propres réseaux.
• Informez le Programme de soutien aux campagnes et à l'action revendicatrice de ce que votre groupe a fait de la lettre et de tout résultat obtenu. Ces récits pourront être partagés avec les autres membres de l'IFEX et mis en relief dans les documents de communication des campagnes de l'IFEX. Ils fournissent également des renseignements importants sur l'impact de notre travail auprès des membres, des donateurs et du grand public.


Tirer le maximum d’une action commune

Votre organisation doit réfléchir à la façon dont elle présentera l’action commune et dont elle s’en servira une fois toutes les signatures recueillies. Parmi les options que les membres ont choisies dans le passé, notons :

• publier un communiqué de presse
• tenir une conférence de presse
• présenter la lettre aux autorités à l'occasion de rencontres avec ces dernières
• envoyer une lettre commune aux autorités par courriel, fax ou autre.
• mener une enquête indépendante après avoir obtenu l'appui d'autres membres de l'IFEX dans le cadre de cette initiative
• dresser des listes de contacts à l'échelle régionale, nationale ou internationale afin d'atteindre les parties clés, notamment les diplomates, les représentants de gouvernements et les médias

Veuillez noter

• Un certain nombre de membres de l'IFEX ont peut-être signé votre lettre, mais cela ne signifie pas que l'ensemble de la communauté de l'IFEX l’endosse. L'effort de communication qui entoure l'action commune devrait tenir compte de ce fait.


Autre choix : L’appel à l'action diffusé à l'interne

Alors que les types les plus fréquents d'actions communes demeurent les déclarations collectives ou les lettres de protestation, ces actions assument des formes variées et imaginatives qui offrent de nouvelles occasions d'agir aux membres de l'IFEX. Le Programme de soutien aux campagnes et à l'action revendicatrice de l'IFEX vous appuiera, quelle que soit l'action que vous choisissez. En voici quelques exemples :

• La rédaction de lettres similaires adressées à des représentants officiels, basées sur l’exemple que vous fournissez
• La diffusion de campagnes publicitaires par le biais des journaux, de la radio, de la télévision et des médias en ligne
• La participation à un groupe Facebook ou la signature d'une pétition
• La diffusion de vidéos, la publication de bandeaux publicitaires sur le Web, l'envoi de balados par courriel, l'utilisation des sites de réseautage social et la publication d'annonces en ligne
• L'organisation d'une journée d'action ou d'un événement particulier dans le cadre d'une campagne globale
• Le partage de contacts et la participation à des efforts de lobbying lorsqu'ils ont la possibilité de le faire
• La participation à l'organisation d'une tournée de conférences dans leur pays ou région
• Le partage d'informations ou de conseils quant aux pratiques que l'on recommande d'adopter pour entreprendre une réforme juridique ou pour faire face à d'autres enjeux liés à la liberté d'expression
• La sensibilisation des médias à travers les journalistes et les rédacteurs, à qui vous expliquez la situation
• La tenue d'une exposition artistique, qu'il s'agisse de photographies, d'un film ou d'une pièce de théâtre
• La nomination d’un candidat éligible à un prix offert aux défenseurs des droits de l'homme ou de la liberté d'expression

L'avantage de faire participer les membres de l'IFEX à votre initiative est que l'impact de celle-ci, dans certaines circonstances, en sera augmenté. L'inconvénient, c'est que le taux de réponse est souvent plus faible puisqu'il exige davantage de temps et d'efforts de la part des autres membres. Par ailleurs, vous devrez probablement assurer un suivi par téléphone afin d'encourager les membres à agir ou à vous informer des résultats de leurs initiatives.

Il revient à votre organisation de décider quelle option se révélera la plus efficace dans votre cas particulier.