12 mai 2006

Cinq journalistes blessés lors d'un reportage sur un accident minier


Détails de l'incident

journalist(s)

assaulted

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières déplore les attaques subies par cinq journalistes, les 7 et 8 mai 2006, alors qu'ils couvraient un accident dans une mine de charbon de Meihe dans la province de Jilin (Nord-Est).

"Outre le fait de travailler sous l'emprise de la censure officielle, les journalistes chinois doivent de plus en plus régulièrement affronter les violences de la police, de vigiles privés ou d'hommes de main d'entrepreneurs. La presse, qui tente de couvrir la situation dramatique dans les mines chinoises où près de 5 000 ouvriers trouvent la mort chaque année, doit pouvoir se rendre sur les lieux des accidents et interroger les victimes. Nous demandons aux autorités nationales et provinciales de garantir le libre accès de la presse aux mines", a déclaré Reporters sans frontières.

La législation chinoise permet aux journalistes de couvrir les affaires d'"intérêt général" comme les accidents miniers. Et le Premier ministre Wen Jiabao a plusieurs fois dénoncé les conditions de travail des mineurs. Selon le blog EastSouthWestNorth http://zonaeuropa.com/20060510_1.htm), lors de cet accident, où quatre mineurs sont morts, des gardes et des ouvriers ont interdit l'accès à la mine et à l'infirmerie de Meihe aux cinq journalistes, puis les ont agressés.

Les reporters travaillaient pour les quotidiens "Chengshi Wanbao" ("Journal urbain du Soir"), "Changchun Wanbao" ("Journal du Soir de Changchun"), "Xinwenhua Bao" ("Nouvelles culturelles") et la télévision Jilin Dianshitai (Chaîne publique de Jilin).



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51
Chine
 
Plus d'informations : Chine