6 juin 2006

Google.com bloqué, l'étau se resserre autour des internautes


Détails de l'incident

Internet/website(s)

censored

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - La version internationale du moteur de recherche Google.com est actuellement bloquée dans la plupart des provinces du pays tandis que sa version chinoise censurée, Google.cn, reste accessible. Parallèlement, les internautes ayant recours à des logiciels conçus aux Etats-Unis pour contourner la censure ont récemment rencontré de graves difficultés lors de leur utilisation.

Reporters sans frontières condamne ces mesures de filtrages qui ont atteint une ampleur sans précédent et regrette que le 17e anniversaire du massacre de Tiananmen, le 4 juin dernier, ait été l'occasion pour les autorités de resserrer l'étau autour des internautes chinois. "Il était prévisible que Google.com serait peu à peu mis à l'écart au profit de sa version censurée au moment où celle-ci a été lancée en janvier 2006. Google vient définitivement de rejoindre le club des entreprises occidentales qui se plient à la censure du Net en Chine. Il est déplorable que les utilisateurs chinois soient obligés de mener une véritable guerre technologique contre la censure afin d'accéder aux contenus interdits par les autorités", a déclaré l'organisation.

Depuis une semaine, les internautes de plusieurs grandes villes chinoises rencontrent des difficultés pour se connecter à la version internationale non censurée de Google. Le 31 mai, le site était totalement inaccessible dans l'ensemble du pays. Ce blocage s'est ensuite progressivement étendu à l'outil d'actualité Google News, puis aux boîtes de courrier électroniques Google Mail. Les internautes chinois en sont donc réduits à utiliser les versions chinoises et censurées de ces services.

D'autre part, les logiciels utilisés par les internautes afin de contourner la censure sont quasiment neutralisés par les autorités depuis le 24 mai. Dynapass, Ultrasurf, Freegate et Garden Networks sont utilisés par environ 100 000 internautes pour accéder aux informations bloquées par le pare-feu qui isole l'Internet chinois du reste du Réseau mondial. Selon Bill Xia, dissident exilé aux Etats-Unis et concepteur de Dynapass, le blocage de ces logiciels n'avait jamais atteint une telle ampleur auparavant et il ne fait aucun doute que les autorités ont déployé des ressources technologiques et informatiques considérables pour y parvenir.

Toutefois, des ingénieurs en informatique basés à l'étranger ont pu mettre à jour ces différents logiciels grâce aux informations transmises par des internautes situés à l'intérieur du pays. Une nouvelle version de Dynapass circule donc depuis quelques jours, mais son efficacité reste extrêmement limitée.



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51
Chine
 
Plus d'informations : Chine