11 août 2006

DES SITES WEB SONT FERMÉS EN PLEIN MILIEU D'UNE VAGUE DE RÉPRESSION DE L'INTERNET


Le Parti communiste chinois vient d'inaugurer une nouvelle campagne de répression de l'Internet, tandis qu'au moins sept sites web ont été fermés ces dernières semaines à la suite de l'engagement pris récemment par les autorités de « prendre des mesures réelles pour maîtriser les forums de clavardage, les blogues et les moteurs de recherche », disent Reporters sans frontières (RSF).

La répression a commencé le 25 juillet 2006, lorsque les autorités ont fermé les sites web de Century China (Shiji Zhongguo) et le forum de clavardage du magazine « La Vie de la semaine » (Sanlian Shenghuo Zhoukan). Fondé en juillet 2000, le site web Century China http://www.cc.org.cn) constitue un important espace de débat et de discussion pour les intellectuels et les dissidents. Le site affichait fréquemment des articles sur des sujets allant des sports à la politique. « La Vie de la semaine » est un magazine culturel de Beijing qui couvre les questions politiques délicates comme la corruption et permet aux visiteurs du site d'afficher des bulletins de nouvelles de médias d'informations étrangers. Plus de cent intellectuels chinois ont signé une lettre pressant les autorités de lever l'interdiction qui pèse sur les sites web (voir à : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=18378).
Le 28 juillet, deux blogues appartenant à la poète tibétaine Woeser (aussi connue sous le nom de Oser et, en chinois, Wei Se) ont été fermés sans explications par les serveurs qui les hébergeaient. Woeser utilisait ses blogues http://oser.tibetcul.net/et http://blog.daqi.com/weise/)pour afficher ses poèmes et ses essais sur la culture tibétaine, ainsi que des articles écrits par son mari, Wang Lixiong, un écrivain chinois indépendant. La plupart des visiteurs des blogues étaient des étudiants tibétains, fait remarquer RSF. Woeser est l'un des quelques écrivains et poètes tibétains qui écrivent en chinois. Son livre « Notes sur le Tibet » a été interdit en 2004 à cause de ses allusions favorables au Dalaï Lama. Elle a été congédiée de son emploi, évincée de son domicile et elle a perdu ses prestations sociales. Elle a aussi été contrainte d'écrire des articles reconnaissant ses « erreurs politiques ». Le site web de Wang http://www.Dijin-democracy.net)a aussi été fermé.

Depuis la fin juillet, e-Wik http://www.eeeeee.org/wiki/),une encyclopédie coopérative chinoise inspirée du site web Wikipedia, a cessé de fonctionner, dit RSF. Des sources locales ont dit à RSF que la décision était liée à des articles affichés qui décrivaient James Lung, chef de l'Alliance démocratique du Sud, basée à Hong Kong, comme un politicien proche du mouvement spirituel Falun Gong et critique éloquent du Parti communiste. Un autre article affiché récemment faisait allusion aux autorités de Taïwan comme le « gouvernement de la République de Chine » et disait qu'ils n'étaient pas prêts à renoncer à leur souveraineté et à leur autonomie.

Dans le dernier cas en date, les autorités ont retiré le 3 août son permis d'exploitation au site web Polls (Zhongguo guoqing zixun). Le site http://www.s007s.com/)avait demandé récemment aux visiteurs d'« exprimer leur voix » sur la question : « Pensez-vous que le Secrétaire général du Parti communiste chinois devrait être choisi parmi plusieurs candidats dans une élection qui les départagerait ? » Près de 75 pour 100 des personnes qui ont accepté de répondre ont dit « oui ».

La répression des sites web survient dans le sillage d'une nouvelle série de règles émises par les autorités chinoises en septembre 2005. La politique que vise officiellement la Chine en émettant ces nouvelles règles est de réglementer les nouvelles sur Internet, de satisfaire à la demande du public qui veut des nouvelles, de préserver la sécurité nationale, de protéger les droits des fournisseurs de nouvelles sur Internet et de promouvoir le développement « sain et ordonné » des nouvelles sur Internet.

Consulter les sites suivants :
- RSF : http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubrique=273- Comité pour la protection des journalistes : http://www.cpj.org/regions_06/asia_06/testimony_china_internet_14feb06.html- OpenNet Initiative : http://www.opennet.net/bulletins/012/- Filtrage de l'Internet en Chine : http://www.opennetinitiative.net/studies/china/- Campagne irrépressible : http://irrepressible.info/- Rapport d'Amnistie Internationale sur la Chine : http://web.amnesty.org/library/pdf/POL300262006ENGLISH/$File/POL3002606.pdf

Chine
 
Plus d'informations : Chine