13 février 2007

Le dossier d'accusation contre le journal d'opposition "Le Renouveau" est incomplet, selon la justice; RSF demande l'abandon des poursuites


Détails de l'incident

Houssein Ahmed Farah

journalist(s)

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières demande l'abandon des poursuites engagées contre l'hebdomadaire d'opposition "Le Renouveau", après que la justice djiboutienne a convenu que le dossier d'accusation était incomplet.

Houssein Ahmed Farah, le frère du directeur de publication du "Renouveau", Daher Ahmed Farah, a été mis en liberté provisoire le 10 février 2007, après trois jours de détention. Il a comparu libre, le lendemain, devant le juge du tribunal des flagrants délits pour répondre de l'accusation de "diffamation" à l'encontre du gouverneur de la banque nationale de Djibouti et beau-frère du président Ismaël Omar Guelleh. Le juge ayant constaté l'absence de l'édition incriminée du "Renouveau" dans le dossier d'accusation, l'audience a été renvoyée au 18 février.

On ignore sur quelles bases juridiques Houssein Ahmed Farah a été arrêté à la place de son frère, actuellement à l'étranger. Daher Ahmed Farah, par ailleurs président du Mouvement pour le renouveau démocratique (MRD), a précisé à Reporters sans frontières que son frère n'était pas l'auteur de l'article ayant motivé la plainte. "L'article n'est pas signé. C'est au seul directeur de publication que je suis de l'assumer", a-t-il déclaré.

Le matériel d'impression du journal n'a pas été restitué par la police. De fait, "Le Renouveau" ne peut plus paraître.



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France
rsf (@) rsf.org
Fax:+33 1 45 23 11 51