18 juin 2002

ABANDON DE L?ENQUÊTE SUR LE MEURTRE D?UN JOURNALISTE NÉERLANDAIS


La famille du journaliste néerlandais Sander Thoenes, assassiné en 1999 par les troupes indonésiennes au Timor oriental, demande l’aide de la communauté internationale à la suite de la décision du gouvernement indonésien de mettre fin aux procédures judiciaires contre le principal suspect dans cette affaire. Le 13 juin dernier, dit RSF, le gouvernement a déclaré qu’il abandonnait, par “manque de preuves”, les poursuites contre un officier de l’armée indonésienne, Camillo dos Santos, que plusieurs témoins oculaires ont identifié formellement au début de l’année comme suspect principal. Dos Santos était lieutenant du Bataillon 745 au moment du meurtre de Thoenes.

Correspondant du “Financial Times”, Thoenes a été assassiné le 21 septembre 1999 à Dili, la capitale. Les autorités néerlandaises, qui mènent leur propre enquête, ont exprimé leur déception devant cette décision, qui survient au moment où les enquêteurs semblaient près de conclure, poursuit RSF. La famille du journaliste demande qu’un tribunal international juge l’assassin de Thoenes et traduise en justice les autres auteurs de violations des droits de la personne au Timor oriental. [Mise à jour du Communiqué">http://communique.ifex.org/articles_francais.cfm?system_id=1092">Communiqué8-37 de l%26#8217;IFEX.] " Communiqué">http://communique.ifex.org/articles_francais.cfm?system_id=1092">Communiqué8-37 de l’IFEX.]

Pour plus de renseignements, voir à www.rsf.org.">http://www.rsf.org">www.rsf.org.">http://www.rsf.org">www.rsf.org.">http://www.rsf.org">www.rsf.org.