31 juillet 2001

ASSASSINAT D?UN POPULAIRE JOURNALISTE DE LA TÉLÉVISION


L’Institut international de la presse (IIP), Reporters sans frontières (RSF) et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) rapportent l’assassinat de Georgy Sanaya, journaliste correspondant de la station de télévision nationale indépendante “Rustavi-2” et l’un des journalistes les plus populaires de la télévision. Tard dans la soirée du 26 juillet, la police et des collègues ont fait la découverte, dans son appartement, du corps sans vie du reporter de 25 ans. Il ne s’était pas présenté au travail, rapporte l’IIP. Selon la police, il aurait été abattu d’une balle à l’arrière de la tête. RSF rappelle que Sanaya présentait les nouvelles à la télévision et animait “Courrier du soir”, une émission quotidienne d’analyses politiques et d’entrevues.

Le président Edouard Chevardnadze a ordonné au ministre des Affaires intérieures, au Procureur général et au ministre de la Sécurité d’État de superviser l’enquête; il a en outre demandé l’aide de la police fédérale américaine (FBI), rapporte le CPJ. Les collègues de Sanaya pensent que le meurtre est le résultat de son travail professionnel, bien qu’ils n’aient pas été au courant de menaces particulières contre lui. Erosi Kitsmarishvili, directeur général de “Rustavi-2”, a déclaré au CPJ que les assassins pourraient avoir voulu intimider la station, laquelle est connue pour ses reportages d’enquête sur la corruption d’État et les abus de pouvoir en Géorgie.

L’IIP fait remarquer que les autorités géorgiennes n’ont toujours pas résolu le meurtre, en octobre 2000, d’Antonio Russo, qui couvrait la guerre dans la Tchétchénie voisine comme correspondant d’une station de radio affiliée au Parti Radical italien [voir le “Communiqué”">http://communique.ifex.org/articles_francais.cfm?category=1%20Nouvelles%20R%E9gionales&volume=9&issue_no=42%26amp;lng=francais#2438">“Communiqué”9-42 de l’IFEX].




Géorgie
 
Plus d'informations : Géorgie