12 juillet 2002

Saccage des locaux du Press club de Tbilissi et d'une organisation de défense de la liberté de la presse


Détails de l'incident

Levan Ramishvili

organisation(s)

Disponible en :

English Français

(RSF/IFEX) - Les bureaux du Press Club de Tbilissi et du Liberty Institute, une organisation non-gouvernementale de défense des droits de l'homme et de la liberté de la presse ont été saccagés, le 10 juillet 2002 en début d'après-midi, par sept ou huit hommes armés de barres de fer. Le directeur du Liberty Institute, Levan Ramishvili, a été violemment frappé. L'équipement informatique des bureaux a été détruit.


RSF a interpellé le président géorgien Edouard Shevardnadze dans un courrier adressé le 11 juillet. "Les deux organisations visées par cette attaque ont joué un rôle clé, il y a deux ans, dans l'adoption de la loi sur la liberté de l'information. Cette loi protège le journalisme d'investigation et permet des enquêtes qui dérangent aujourd'hui des personnalités publiques", a déclaré Robert Ménard secrétaire général de RSF. "Nous craignons que les commanditaires de cette attaque ne fassent à l'avenir peser d'autres menaces sur la sécurité des journalistes en Géorgie. C'est pourquoi nous vous demandons d'intervenir personnellement pour que les responsables de ces actes soient sérieusement recherchés et sanctionnés. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous tenir informés des résultats de l'enquête", a ajouté Ménard.


Selon les informations recueillies par RSF, Ramishvili, président du Liberty Institute, et plusieurs autres personnes présentes dans les locaux au moment de l'attaque ont été violemment frappés et ont du être hospitalisés suite à leurs blessures. Le 8 juillet, une manifestation avait été organisée devant ces même locaux par un membre du parlement, Guram Sharadze, pour demander la fermeture du Liberty Institute. Sharadze et d'autres reprochent aux responsables du Press Club de Tbilissi et du Liberty Institute la diffusion d'informations sur des faits de corruption et des révélations sur le passé de certains responsables locaux à l'époque de l'Union soviétique.




Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51
Géorgie
 
Plus d'informations : Géorgie