18 août 2006

DES INDIVIDUS ARMÉS TUENT CINQ PERSONNES QUI TRAVAILLAIENT POUR DES JOURNAUX


La Société interaméricaine de la presse (SIP), le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et le groupe Journalistes canadiens pour la liberté d'expression (CJFE) condamnent les meurtres de cinq employés de « Kaieteur News », le quotidien de la Guyane ayant le plus fort tirage.

Les employés ont été abattus le 8 août 2006 par des individus armés qui ont fait irruption dans l'imprimerie du journal, située à l'extérieur de la capitale, Georgetown.

Les victimes ont été identifiées comme étant Richard Stewart, Chetram Persaud, Elion Wegman, Mark Mikoo et Shazim Mohamed, rapportent la SIP et le CPJ. Un gardien de sécurité a survécu à l'attentat.

Le CPJ et le CJFE soulignent que le mobile de cet attentat n'est pas clair. Le propriétaire de « Kaieteur News », Glenn Lall, a déclaré que le journal avait reçu récemment des menaces en rapport avec sa couverture d'une série de viols survenus à Georgetown.

Toutefois, selon un reportage d'Associated Press, les meurtres pourraient être liés à des protestations contre les conditions d'incarcération, qui ont éclaté dans la capitale au moment de l'attentat. La violence a également éclaté dans le village de Bagotstown, où un homme est mort et quatre autres personnes ont été blessées par balles, fait remarquer le CJFE.

Les homicides sont survenus moins de trois semaines avant les élections générales, prévues pour le 28 août.

Consulter les sites suivants :
- SIP : http://www.sipiapa.org/espanol/pressreleases/chronologicaldetail.cfm?PressReleaseID=1719- CPJ : http://www.cpj.org/news/2006/americas/guyana09aug06na.html- CJFE : http://www.cjfe.org/releases/2006/10082006kaieteur.html- Associated Press : http://edition.cnn.com/2006/WORLD/americas/08/09/guyana.shooting.ap/

Guyana
 
Plus d'informations : Guyana