28 mai 2004

LES GOUVERNEMENTS SONT PRIÉS DE LEVER LES RESTRICTIONS SUR LES MÉDIAS


Les graves restrictions que les gouvernements imposent à la liberté de la presse dans les cinq républiques d'Asie centrale entravent le développement démocratique et contraignent les journalistes à l'autocensure par crainte de poursuites criminelles, dit Freedom House.

Dans sont rapport publié récemment, « Freedom of the Press 2004 : A Global Survey of Media Independence » [Liberté de presse 2004 : Une étude mondiale sur l'indépendance des médias], le groupe Freedom House affirme que les gouvernements du Turkménistan, du Tadjikistan, du Kazakhstan, du Kirghizistan et de l'Ouzbékistan exercent une mainmise presque totale sur les médias.

Les poursuites judiciaires contre les journalistes et les médias constituent le moyen habituel utilisé pour tenter de réduire au silence toute voix critique du gouvernement, indique le rapport. Au Kirghizistan, au moins 11 poursuites ont été intentées pendant la dernière année, en réaction à des reportages critiques, et les tribunaux ont ordonné aux journalistes de payer des amendes allant jusqu'à 12 000 $ US pour avoir offensé des personnalités du gouvernement.

En Ouzbékistan, quatre journalistes bien connus purgent de lourdes peines de prison pour avoir critiqué le gouvernement, tandis qu'au Tadjikistan, de nouvelles règles habilitent les autorités à fermer arbitrairement les stations de radio et de télévision dont la couverture est jugée critique à l'égard des officiels du gouvernement.

De ces cinq pays, le Turkménistan possède le pire dossier en matière de liberté de la presse, dit Freedom House. « Les médias indépendants sont ou bien inexistants ou parviennent à peine à survivre, le rôle de la presse étant de servir de porte-voix aux régimes en place, et l'accès des citoyens à une information impartiale est gravement limité », de dire l'organisation.

Freedom House prévient que ces pays d'Asie centrale s'apprêtant à tenir des élections parlementaires cet automne, on ne pourra garantir de scrutin libre et équitable, à moins que les gouvernements ne lèvent les restrictions qui pèsent sur les médias.

Lire « Freedom of the Press 2004 » : http://www.freedomhouse.org/research/pressurvey.htm
Consulter les sites suivants :

- IFEX : http://www.ifex.org/en/content/view/full/177/
- Comité pour la protection des journalistes : http://www.cpj.org/regions_04/europe_04/europe_04.html
- Institut international de la presse : http://www.freemedia.at/wpfr/world.html
- Adilsoz : http://www.adilsoz.kz/english/index.htm


 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018