8 novembre 2004

La FEJ soutien l'appel pour une action européenne contre la concentration des médias


Disponible en :

English Français
(FIJ/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de la Fédération européenne des journalistes, une filiale de la FIJ, daté du 5 novembre 2004 :

La FEJ soutien l'appel pour une action européenne contre la concentration des médias

La Fédération européenne des journalistes (FEJ), qui représente plus de 200,000 journalistes en Europe, exprime sa complète solidarité avec l'appel de l'Observatoire français des médias ainsi qu'avec le SNJ et le SNJ-CGT qui y sont associés.

"Les journalistes et les citoyens en ont assez des beaux discours pour la défense des valeurs du service public", a déclaré le président de la Fédération européenne des journalistes, Arne König. "Nous soutenons toutes les actions qui émanent des syndicats et de la société civile pour limiter la concentration des médias et la marchandisation de l'information. Nous voulons des faits".

Demain, le 6 novembre, aura lieu à Paris une manifestation pour une information libre, de qualité et pluraliste. Il s'agit d'un évènement d'une très grande importance car pour la première fois depuis des années, plus de 50 organisations syndicales ou de la société civile, et des milliers de particuliers soutiennent un mouvement en faveur de médias de qualité.

Les manifestants exigent plus de moyens et plus d'indépendance pour le service public audiovisuel et plus de limites à la concentration de la propriété des médias. "Nous observons avec beaucoup de préoccupation le mouvement de concentration des médias en France où une poignée de propriétaires contrôle la majorité des médias, et ce non seulement dans un climat de passivité politique, mais même de complicité", a déclaré Arne König. "Et malheureusement la situation est similaire dans d'autres pays".

La FEJ rappelle que la Grande-Bretagne a assoupli ses règles de propriété croisée des médias l'année dernière, les Pays-Bas et l'Allemagne préparent également une réforme des règles de propriété des médias, la chaîne publique danoise TV2 est en passe d'être privatisée, que le gouvernement portugais parle de "liberté limitée" pour l'information du service public et qu'en Italie M. Berlusconi exerce un contrôle éhonté sur l'ensemble des médias.

"Il y a urgence", a rappelé Arne König, "et les syndicats doivent se trouver en première ligne dans ce combat".

La FEJ appelle toutes les organisations de journalistes à travers l'Europe à soutenir l'appel français et à renforcer les pressions sur leurs gouvernements ainsi que sur les institutions européennes pour défendre les principes fondamentaux de liberté d'expression et d'indépendance.

Pour plus d'informations cliquez sur le lien ci-contre : http://www.ifj.org/default.asp?Index=2726&Language=FRLa FEJ représente plus de 200.000 journalistes dans plus de 40 pays



Source

Fédération Internationale des Journalistes
International Press Centre, Residence Palace
Bloc C, second floor, Rue de la Loi, 155
1040 Brussels
Belgium
Fax:+32 2 2352219
 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018