28 janvier 2005

L'AMJ CONFIRME LE BILAN LE PLUS LOURD DEPUIS DIX ANS POUR LES JOURNALISTES


Se faisant l'écho des études mondiales réalisées par d'autres membres de l'IFEX, l'Association mondiale des journaux (AMJ) conclut que l'année 2004 a été pour les journalistes la plus tragique depuis dix ans. Selon l'organisation, 71 journalistes et artisans des médias ont été tués, le nombre le plus élevé en une seule année depuis 1994, année où l'on a recensé 73 pertes de vie.

La violence en Irak a coûté la vie à 23 journalistes, ce qui en fait le pays le plus dangereux pour les médias. Les Philippines arrivent au second rang, avec 11 morts en 2004, alors qu'elles n'en avaient compté que sept en 2003.

L'AMJ fait remarquer qu'alors qu'un grand nombre de morts sont attribuables aux violents conflits qui font rage, la plupart des homicides se sont produits parce que des journalistes couvraient et enquêtaient sur le crime organisé, le trafic de drogue et la corruption. La majorité des homicides sont commis en toute impunité. Au cours des dix dernières années, des centaines de journalistes ont été assassinés et dans plus des deux-tiers des cas, personne n'a été traduit en justice, dit l'AMJ.

Pour cette raison, l'AMJ dit qu'elle se penchera en particulier sur la question de l'impunité lorsqu'elle marquera la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai 2005.

Les données de l'AMJ comprennent tous les travailleurs des médias tués dans l'exercice de leurs fonctions ou visés en raison de leur travail. Elles comprennent en outre les cas où le mobile des homicides n'est pas clair ou dont les enquêtes ne sont pas terminées.

Des précisions sur tous ces meurtres, énumérés par pays, sont accessibles sur le site web de l'AMJ à : http://www.wan-press.org/rubrique512.html
Plusieurs membres de l'IFEX recensent les journalistes assassinés chaque année. Les nombres varient selon les critères utilisés par les différents groupes.

Pour voir les dossiers, aller à :
- Reporters sans frontières : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=12232- Fédération internationale des journalistes : http://www.ifj.org/default.asp?issue=mainresult&Language=FR&subj=KILL- Comité pour la protection des journalistes : http://www.cpj.org/killed/killed04.html- Institut international de la presse : http://www.freemedia.at/Death_Watch/d_watch_main.htm

 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018