1 mai 2006

UNE CONFÉRENCE DE LA SEAPA S'ATTAQUE AUX QUESTIONS DE LIBRE EXPRESSION ET DE L'INTERNET EN ASIE


L'Alliance de la presse de l'Asie du Sud Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA) parrainait une conférence qui s'est déroulée du 19 au 21 avril 2006 à Manille, aux Philippines, et qui a rassemblé des experts de l'Internet, des blogueurs et des fournisseurs indépendants de nouvelles en ligne, afin de partager les dernières idées sur les façons de déjouer la censure de l'Internet, comment promouvoir le journalisme citoyen et comment utiliser des outils en ligne pour défendre la libre expression.

La conférence « Free Expression in Asian Cyberspace » [La libre expression dans le cyberespace asiatique] était assurée par le Centre du journalisme d'enquête des Philippines (Philippine Center for Investigative Journalism, PCIJ), organisme membre de la SEAPA.

Plusieurs membres de l'IFEX ont participé à la conférence, dont le Centre pour la liberté et la responsabilité des médias, la Fondation de la presse du Pakistan, ARTICLE 19, le Comité pour la protection des journalistes et Reporters sans frontières.

On peut télécharger les présentations des conférenciers en formats audio et vidéo à l'adresse suivante : http://freeexpressionasia.wordpress.com/
Blogues qui présentent des rapports sur la conférence :
- PCIJ : http://www.pcij.org/blog/?p=856- Ethan Zuckerman : http://www.ethanzuckerman.com/blog/?cat=10- Asia 0900 : http://asia247.tv/asia0900/

 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018