23 juin 2006

LA LIBRE EXPRESSION SE DÉTÉRIORE RAPIDEMENT, PRÉVIENT LA COALITION


Tandis que les chefs d'État africains convergent vers Banjul, en Gambie, où se tiendra les 1er et 2 juillet 2006 le 7e Sommet de l'Union Africaine (UA), une coalition d'organisations africaines de défense de la libre expression lance un cri d'alarme : la situation de la libre expression et de la liberté de la presse se détériore rapidement dans tout le continent.

Selon le Réseau des Organisations africaines de défense de la liberté d'expression (Network of African Freedom of Expression Organizations, NAFEO), on constate un « accroissement marqué [du nombre] des arrestations, de la détention, de la répression et du harcèlement général des journalistes, des médias et autres travailleurs des communications ».

La coalition fait en outre remarquer que de nombreux gouvernements ont fait adopter de nouvelles lois ou ont intensifié l'application des lois qui font un délit criminel du travail journalistique et de la libre expression.

Six pays se démarquent comme les plus importants contrevenants à la libre expression, dont la Gambie, le pays hôte du sommet de l'UA, dit le NAFEO. Ces derniers mois, de nombreux groupes, locaux et internationaux, de défense de la presse et des droits de la personne critiquent le gouvernement gambien, qui a déclenché une vague de répression contre la presse indépendante du pays dans le sillage de la tentative alléguée de coup d'État en mars dernier.

Depuis mars, quatre journalistes, dont des employés du bi-hebdomadaire « Independent », ont été détenus par les forces de sécurité.

Trois d'entre eux ont été relâchés depuis, notamment un journaliste torturé brutalement par des gardiens de sécurité (voir à : http://www.rsf.org/IMG/jpg/Gambia-torture-2.jpg).
Les autres « points chauds » sur la liste du NAFEO sont l'Éthiopie, l'Érythrée, le Swaziland, la Tunisie et le Zimbabwe.

Le NAFEO presse le Président du Nigéria Olusegun Obansanjo d'utiliser son influence au sein de l'UA afin de persuader les leaders de ces pays de la nécessité de respecter et de protéger la libre expression et la liberté de la presse.

Le NAFEO dit préparer une campagne pour faire pression sur les gouvernements afin qu'ils abolissent les lois qui criminalisent les délits de presse et pour qu'ils libèrent les personnes détenues ou emprisonnées parce qu'elles ont exercé leur droit à la liberté de parole.

Le NAFEO invite les groupes de défense des droits de la personne, les entreprises de médias et les autres organisations de la société civile à se joindre à la campagne.

Avant le Sommet de l'UA, les groupes africains de défense de la libre expression vont participer à un forum à Banjul, les 29 et 30 juin, pour discuter de la façon dont les mécanismes régionaux de défense des droits de la personne peuvent renforcer la liberté d'expression.

Le forum se penchera également sur les principales difficultés auxquelles se heurte la libre expression en Afrique, et cherchera des moyens permettant aux défenseurs de recourir plus efficacement à la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples et de se prévaloir du Mécanisme africain de révision par les pairs pour protéger la libre expression dans leur pays.

Les participants vont dresser une liste de recommandations que les organisateurs ont l'intention de présenter à un certain nombre de chefs d'État africains et hauts dignitaires de l'UA au Sommet, notamment au président de la Commission de l'UA, Alpha Oumar Konaré.

Les organisations qui accueillent le forum comprennent ARTICLE 19, la Fondation pour les médias en Afrique de l'Ouest, l'Institut des médias d'Afrique australe et l'Union des journalistes d'Afrique de l'Ouest.

Consulter les sites suivants :

- NAFEO : http://www.jed-afrique.org/news.php?id_news=19- Déclaration de fondation du NAFEO : http://www.ifex.org/en/content/view/full/70186- RSF dévoile des images d'un journaliste torturé : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=17934- Sommet de l'Union Africaine : http://www.africa-union.org/root/au/Conferences/Past/2006/july/summit/summit_fr.htm- ONG qui tiennent le Forum de la Libre Expression au Sommet de l'UA : http://www.ifex.org/fr/content/view/full/74848/- Profil de l'Union Africaine par la BBC : http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/country_profiles/3870303.stm

 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018