25 janvier 2008

L'INTERNATIONAL NEWS SAFETY INSTITUTE MET SUR PIED UN CENTRE MONDIAL D'AIDE AUX VICTIMES DE PRISES D'OTAGES


Constatant que le nombre des travailleurs des médias enlevés en 2007 atteint le chiffre effarant de 72 - dont 16 qui ont été assassinés, l'International News Safety Institute (INSI) a mis sur pied un centre mondial d'aide aux victimes de prises d'otages, destiné aux journalistes et aux organisations d'informations et de nouvelles qui ont vu un collègue ou un membre de leur personnel être enlevé ou retenu en otage à cause de son travail.

« Il y a plus de journalistes que jamais qui sont enlevés, ce qui pousse davantage d'entreprises de nouvelles et de familles dans des scénarios de cauchemar », dit l'INSI. « Ce service, qui bénéficie du soutien de gens qui sont passés par là, offrira des conseils de base et de l'orientation sur ce qu'il y a de mieux à faire. »

Le service sert de premier point de contact et de ligne de secours informelle; il met les personnes qui ont besoin de conseils et d'orientation en contact avec des experts appropriés en sécurité, des entreprises de nouvelles et/ou des personnes qui ont vécu elles-mêmes ce genre d'expérience - comme Alan Johnston, de la BBC, qui l'an dernier a été retenu en otage à Gaza pendant 114 jours.

Lorsque survient un incident, ceux qui ont besoin d'aide sont invités à appeler le coordonnateur régional de l'INSI le plus près ou le siège social de l'INSI à Bruxelles (+32 2 235 22 01). L'INSI communique alors avec une entreprise de nouvelles qui participe au programme, un expert en sécurité ou un journaliste, et met les parties en contact les unes avec les autres.

L'INSI bénéficie du soutien de la BBC, de CNN, de NBC, de AP Television, d'Al Jazirah, de TV Globo au Brésil, des sociétés de sécurité AKE, Security Exchange et Praedict, des organisations de soutien aux journalistes « The Rory Peck Trust » et « Dart Centre for Journalism and Trauma », ainsi que de certains journalistes individuels qui ont eux-mêmes vécu des situations de prise d'otage.

Pour prendre connaissance des lignes directrices de l'INSI dans des situations d'enlèvement et de prise d'otage, aller à : http://www.newssafety.com/stories/insi/hostagesguidelines.pdf
Pour en savoir plus sur le centre, aller à : http://www.newssafety.com/stories/insi/hostagegroupe.htm(22 janvier 2008)



 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018