29 février 2008

CÉLÉBREZ LA JOURNÉE DE LA LIBERTÉ DE LA MUSIQUE, LE 3 MARS


Dans moins d'une semaine, des stations de radio, des journaux et des musiciens, à travers cinq continents, vont se concentrer sur la censure musicale à l'occasion de la Journée de la Liberté de la musique. Le lundi 3 mars, faites jouer une chanson controversée, accordez une entrevue à un musicien censuré ou encore dédiez votre prochaine chanson à la liberté d'expression musicale.

Freemuse est une organisation qui se porte à la défense de la libre expression pour les musiciens et compositeurs. Freemuse offre gratuitement aux producteurs de la radio des entrevues radiophoniques originales de qualité - depuis l'interdiction de centres musicaux dans les zones tribales du Pakistan, jusqu'au rap algérien, « 152 mesures contre la censure », enregistré spécialement pour l'occasion.

Un concert et un séminaire à Oslo, en Norvège, qui met en vedette Kris Kristofferson des États-Unis, Ferhat Tunc de Turquie, Mari Boine de Norvège et Chiwoniso Maraire du Zimbabwe seront radiodiffusés par satellite à travers l'Europe et transmis dans le monde par Internet.

Assurez-vous également de voir qui remportera le tout premier Prix Freemuse, qui honore un musicien, qu'il s'agisse d'une personne ou d'une organisation, « travaillant d'une façon remarquable à défendre la liberté d'expression musicale ».

Consultez le site web de Freemuse pour partager vos idées et vous inspirer à : http://www.freemuse.org/sw19297.asp
(26 février 2008)



 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018