13 janvier 2012

Campagnes et action revendicatrice

RSF sensibilise le public sur les destinations touristiques


RSF

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Le 12 janvier 2012 - Reporters sans frontières a reconstitué une plage en plein coeur de Paris pour informer les citoyens sur la situation de la liberté de la presse en Thaïlande, au Vietnam et au Mexique. Dans le quartier des grands magasins, au premier jour des soldes, des militants de l’organisation en maillots de bain n’ont pas hésité à braver l’hiver parisien pour sensibiliser le public.

« Nous poursuivons une campagne, lancée en octobre, pour sensibiliser les vacanciers avant leur départ au soleil. Nous n’appelons pas au boycott de ces destinations, mais nous voulons que les voyageurs connaissent aussi l’envers du décor. Nous avons choisi trois pays qui sont à la fois des destinations paradisiaques pour les vacances et des enfers pour les journalistes : le Mexique, le Vietnam et la Thaïlande », a expliqué Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

« Derrière les palmiers, les plages ou les temples se cache parfois une répression dure à l’égard des journalistes et des blogueurs. Nous prônons un tourisme responsable. C’est votre plus grand droit de choisir votre destination de vacances. Mais c’est notre devoir de vous dire où vous mettez les pieds ».

Au Mexique, plus de 80 journalistes ont été tués en dix ans. Enquêter sur le narcotrafic est devenu une activité à haut risque. L’impunité qui caractérise ces crimes permet aux assassins de continuer leur besogne.

Au Vietnam et en Thaïlande, les sujets tabous sont nombreux. Critiquer les dirigeants, dénoncer la corruption qui règne dans les plus hautes sphères du pouvoir, peut vous conduire derrière les barreaux pour 15 à 20 ans.

Source:

Replacer dans leur contexte les questions de libre expression.

Inscrivez-vous et recevez IFEX En Contexte.

 
Plus d'informations : International
  • Les journalistes, bêtes noires de la mafia

    Les puissances mafieuses ne connaissent pas de frontières et se moquent des limites imposées par l’Etat de droit dans les démocraties. Face à elles, avec leurs maigres moyens et leur extrême vulnérabilité, les journalistes n’ont pas l’embarras du choix. Se taire ou risquer leur vie, voilà souvent leur seule alternative.

  • Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l'assaut

    Dans son nouveau rapport RSF révèle l'ampleur d'une nouvelle menace qui pèse sur les journalistes : le harcèlement via les réseaux sociaux.

  • Les données du classement de la liberté de la presse 2018


At this point, would publish: "Home page"
At this point, would publish: "RSF campaign targets tourists"