5 mai 2006

Des reportages et des commentaires critiques seraient à l'origine de l'arrestation et la détention d'un journaliste réformateur


Détails de l'incident

Ramin Jahanbeglou, Ramin Jahanbegloo

journalist(s)

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est indignée par l'emprisonnement, sans justification, de l'intellectuel et journaliste réformateur iranien, Ramin Jahanbeglou. Arrêté le 28 avril 2006 à l'aéroport de Téhéran, il est aujourd'hui incarcéré à la prison d'Evine. Ces dernières semaines, Ramin Jahanbeglou avait accordé des interviews critiques envers le gouvernement iranien à plusieurs journaux canadiens, espagnols et français.

"Nous demandons la libération immédiate de Ramin Jahanbeglou, interpellé et emprisonné illégalement. Nous craignons qu'après avoir suspendu définitivement plus d'une vingtaine de journaux et convoqué des dizaines de journalistes depuis le début de l'année 2006, les autorités iraniennes ne lancent une vague d'arrestations à l'encontre des journalistes", a déclaré Reporters sans frontières.

Ramin Jahanbeglou s'apprêtait à prendre l'avion pour participer à une conférence sur l'Iran à l'étranger lorsque des policiers l'ont arrêté. Son emprisonnement est resté secret jusqu'au 3 mai 2006. Ce n'est qu'après la publication de l'information sur des sites Internet et sa diffusion sur des radios basées à l'étranger, que l'adjoint du procureur de Téhéran, Mahmoud Salarkia, a confirmé l'emprisonnement du journaliste, sans pour autant en préciser les motifs.

Dans son édition du 27 avril 2006, le quotidien français "Le Monde" a publié des extraits de déclarations de Ramin Jahanbeglou, dans lesquels ce dernier critiquait la politique du gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad.

Détenteur d'un doctorat en philosophie de l'Université de la Sorbonne à Paris, Ramin Jahanbeglou est responsable du groupe "Pensée moderne" du Centre des recherches culturelles iraniennes, en Iran. Il a également collaboré avec plusieurs titres réformateurs tels que "Gardonn" et "Kian" (aujourd'hui suspendus), et écrit de nombreux livres sur la démocratie, de la laïcité et de la non-violence.

Ramin Jahanbeglou collabore également avec plusieurs médias étrangers dont la BBC et les revues françaises "Esprit" et "Etudes et projets".

Avec six personnes derrière les barreaux, l'Iran constitue la plus grande prison du Moyen-Orient pour les journalistes et webloggers. Le président Mahmoud Ahmadinejad et l'ayatollah Ali Khamenei font partie des 37 prédateurs de la liberté de la presse dans le monde.



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51
Iran
 
Plus d'informations : Iran
  • Ennemis d'Internet 2014: Iran

  • Les Ennemis d'Internet 2013 : Iran

  • Prédateurs de la liberté de l'information: Iran