31 mai 2006

Premières condamnations à des peines de prison dans l'affaire des caricatures du prophète Mahomet


Détails de l'incident

Jihad Momani, Hisham Al-Khalidi

Disponible en :

English Français
**Mise à jour d'alertes de l'IFEX du 3 février et 26 janvier 2006; pour des renseignements complémentaires sur l'affaire des caricatures, consulter des alertes du 23 mai, 28 avril, 20, 14 et 7 mars et 24 février 2006, entre autres**

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières proteste contre les verdicts rendus par un tribunal jordanien à l'encontre de deux journalistes, Jihad Momani et Hicham Al-Khalidi, condamnés le 30 mai 2006 à deux mois de prison pour avoir publié les caricatures de Mahomet parues en septembre 2005 dans un journal danois. L'organisation s'inquiète de la sévérité des sanctions prises contre les journalistes ayant reproduit ses dessins.

"C'est la première fois depuis le début de la crise des caricatures du Prophète que des journalistes sont condamnés à des peines de prison. Ces peines sont totalement disproportionnées. Nous espérons que le jugement délivré en appel sera plus clément envers les deux rédacteurs. Nous appelons les autres pays musulmans dans lesquels des professionnels des médias sont poursuivis pour les mêmes faits à ne pas suivre l'exemple de la Jordanie. Les journalistes n'ont pas à être réprimés pour leurs choix éditoriaux. Ils n'ont fait qu'exercer leur métier en choisissant de publier, comme des dizaines d'autres médias dans le monde, des caricatures contestées", a déclaré l'organisation.

"Jihad Momani et Hicham Al-Khalidi ont écopé de deux mois de prison ferme mais ont l'intention de faire appel", a déclaré l'avocat des deux rédacteurs en chef. Il a jouté que si l'appel était rejeté, les deux journalistes devraient passer 32 jours en prison car ils ont déjà purgé la moitié de leur peine, après leur arrestation en février dernier. Les deux hommes restent en liberté en attendant la décision de la cour d'appel.

Jihad Momani et Hicham Al-Khalidi ont été reconnus coupables "d'atteinte au sentiment religieux".

L'hebdomadaire "Shihane" avait reproduit trois des caricatures en appelant les musulmans à travers le monde à la "raison", et "al-Mehwar", les douze caricatures dans un petit encadré pour illustrer un article sur la dénonciation générale de leur publication. Jihad Momani avait été limogé le 2 février 2006.



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51