7 juillet 2006

UN COMITÉ FERA ENQUÊTE SUR DES ATTAQUES COMMISES CONTRE DES JOURNALISTES


La présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, a désigné un comité chargé d'enquêter sur une série récente d'attaques contre des journalistes qui creusaient sur les services de sécurité du pays, rapporte le « Center for Media Studies and Peacebuilding » (Centre pour l'étude des médias et l'édification de la paix, ou CEMESP).

Le comité comprend des représentants de la société civile et de médias indépendants, notamment Liberia Democracy Watch et le Talking Drum Studio. Il devrait faire rapport au ministre d'État pour les Affaires présidentielles d'ici le 10 juillet 2006.

Depuis mai, font remarquer le CEMESP et le Comité pour la protection des journalistes, on a recensé au moins trois incidents lors desquels des agents des Services spéciaux de sécurité (SSS) ont harcelé ou agressé des journalistes.

Le 13 juin, quatre journalistes ont été détenus brièvement à la résidence du chef de l'État parce qu'ils avaient tenté d'obtenir confirmation de rumeurs voulant que cinq cadres supérieurs des SSS avaient été congédiés. Les journalistes sont Abas Dulleh, du journal « New Democrat »; Patrick Honnah de la radio Truth FM; Olando Zeongar du journal « Heritage », et Jallah Grayfield de Radio Veritas, une station de radio catholique.

Les SSS ont déclaré que les journalistes avaient été détenus parce qu'ils prenaient des photos d'un babillard où était affiché un mémorandum sur le congédiement. Le bureau de la présidente Sirleaf a par la suite présenté des excuses à propos de l'incident.

Lors d'un autre incident, plusieurs journalistes, dont Grayfield, ont été bousculés dans une bagarre survenue le 8 juin avec des agents des SSS à l'aéroport international du Libéria, rapporte le CEMESP. Les journalistes s'étaient vu refuser la permission d'interviewer la présidente Sirleaf à son retour d'une visite officielle en Suisse. Grayfield a été blessé au cou et s'est fait confisquer son téléphone cellulaire.

Le reporter George D. Watkins de Radio Veritas a été agressé le 24 mai par des agents des SSS tandis qu'il couvrait l'enrôlement allégué, par les SSS, d'un ancien commandant rebelle, ajoute le CPJ. Watkins enquêtait sur des rumeurs selon lesquelles un ancien commandant des Liberians United for Reconciliation and Democracy (LURD) avait reçu un poste au sein des SSS.

Les LURD sont un groupe rebelle membre d'une coalition à qui on attribue le renversement de l'ancien président Charles Taylor en août 2003. Plusieurs anciens combattants des LURD ont été intégrés dans le nouveau gouvernement et les nouvelles forces de sécurité.

Consulter les sites suivants :
- CEMESP : http://www.liberianmedia.org/- CPJ : http://cpj.org/protests/06ltrs/africa/liberia19june06pl.html- Dossier récapitulatif de Human Rights Watch : http://hrw.org/english/docs/2006/01/18/liberi12315.htm- The Analyst : http://allafrica.com/stories/200606190999.html- Crisis Group : http://www.crisisgroup.org/home/index.cfm?id=1237&l=1

Liberia

IFEX membres actifs dans ce pays 1

 
Plus d'informations : Liberia