20 mars 2001

RSF s'inquiète des attaques contre des journalistes et les relais de télévision dans la région de Tetovo


Détails de l'incident

Atanas Sokolovski

Disponible en :

English Français

(RSF/IFEX) - Dans une lettre adressée au rapporteur spécial des Nations unies (ONU) pour les droits de l'homme en ex-Yougoslavie, Jiri Dienstbier, RSF s'est inquiétée des actes de violence perpétrés par des extrémistes albanais contre des journalistes et de la destruction des relais de télévision dans la région de Tetovo. "Les récentes tensions dans le nord-ouest de la Macédoine prennent en otage les journalistes et visent à empêcher une libre information sur les évènements en cours", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. "Nous vous demandons d'accorder une attention prioritaire à ces faits alarmants", a ajouté Ménard.


D'après les informations recueillies par RSF, la manifestation des mouvements de radicaux albanais qui a rassemblé entre 3 000 et 5 000 personnes, le 14 mars 2001, dans la ville de Tetovo (à 40 km environ de Skopje), a été le théâtre de violences envers deux journalistes macédoniens venus couvrir ce rassemblement de soutien à la guérilla albanaise. Atanas Sokolovski, journaliste à la chaîne de télévision privée A1, a été molesté par la foule alors qu'il tentait d'interviewer des Albanais. Il a dû être conduit à l'hôpital dans un état sérieux. Une correspondante de la chaîne de télévision Sitel a également été prise à partie par les manifestants qui l'ont frappée et ont cassé sa caméra.


Par ailleurs, la situation de l'information demeure difficile dans le nord-ouest du pays. Seule la télévision publique macédonienne émet encore à Tetovo. Les deux relais des chaînes de télévisions privées de la région ont été détruits par des tirs de mortiers ou de lance-roquettes des bandes armées albanaises. Le 14 mars, la diffusion des chaînes privées d'audience nationale, A1 et Sitel, a été interrompue à Tetovo, tandis que le 16 mars, les émetteurs des chaînes privées locales ETV Art, TV Kis et TV Koha ont été détruits. La presse écrite ne serait également plus disponible à Tetovo depuis quelques jours.




Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51