13 juin 2001

Violences policières contre deux collaborateurs de l'Agence France-Presse


Détails de l'incident

Colin Neacsu, Lumni Murseli

Disponible en :

English Français

(RSF/IFEX) - Dans une lettre adressée au ministre de l'intérieur macédonien, Ljube Boskovski, RSF a protesté contre les violences dont été l'objet Colin Neacsu, correspondant de l'Agence France-Presse (AFP), et son interprète Lumni Murseli, arrêtés le 8 juin 2001 et maltraités pendant plusieurs heures dans un commissariat de Skopje.


"Les violences inadmissibles dont ont été l'objet les deux hommes doivent être condamnées sans ambiguïté et leurs auteurs immédiatement sanctionnés", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. "Nous vous demandons de prendre toutes les mesures nécessaires pour que de tels agissements ne puissent plus se reproduire", a ajouté Ménard.


D'après les informations recueillies par RSF, Neacsu, correspondant de l'AFP, et son interprète Murseli ont été arrêtés, le 8 juin, par des militaires macédoniens alors qu'ils circulaient près de la localité d'Aracinov. Ils ont été remis pour interrogatoire aux forces de police et ont été soumis pendant plusieurs heures à de mauvais traitements dans un commissariat de Skopje. Neacsu a été violemment frappé et détenu pendant plusieurs heures dans un cachot au sous-sol du commissariat. Murseli a passé la nuit menotté à une table, la tête dans un sac poubelle, régulièrement frappé par les policiers. Les deux hommes ont été relâchés le 9 juin vers 6h30 (heure locale). Les deux collaborateurs de l'AFP ne disposaient pas de l'accréditation requise par les autorités pour travailler en Macédoine. Ils étaient néanmoins entrés en Macédoine en toute légalité à la frontière du Kosovo.




Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
rsf (@) rsf.org


Fax:+33 1 45 23 11 51
 
Plus d'informations : Macédoine