19 mai 2005

Un directeur de publication et un journaliste condamnés à un mois de prison pour diffamation


Détails de l'incident

Rolan Rasoamaharo, James Ramarosoana

Disponible en :

English Français
(AMJ/IFEX) - Ci-dessous, une lettre de l'AMJ au président malgache Marc Ravalomanana, datée du 11 mai 2005 :

Son Excellence le Président Marc Ravalomanana
Madagascar

11 mai 2005

Votre Excellence,

Nous vous écrivons au nom de l'Association Mondiale des Journaux et du World Editors Forum, qui représentent 18 000 publications dans 100 pays, pour vous faire part de notre vive inquiétude concernant la condamnation des journalistes Rolan Rasoamaharo et James Ramarosoana à un mois de prison pour diffamation.

Selon des rapports, le 19 avril 2005, M. Rasoamaharo, directeur de La Gazette de la Grande Ile, et M. Ramarosoana, auteur de l'article jugé diffamatoire, ont été condamnés à un mois d'emprisonnement pour avoir publié un rapport du commissaire au comptes sur la société immobilière SEIMAD qui appartient à l'Etat. Des accusations similaires ont été portées contre le directeur du Madagascar Tribune, puis abandonnées. MM. Rasoamaharo et Ramarosoana ont fait appel de ces décisions.

Nous sommes préoccupés par ce qui apparaît comme une campagne d'intimidation concertée contre La Gazette de la Grande Ile. Ces derniers mois, plusieurs journalistes et directeurs travaillant pour ce journal ont été condamnés à des peines de prison ou à des amendes pour diffamation et d'autres accusations liées à leurs activités journalistiques.

Nous vous rappelons respectueusement que le recours au droit pénal constitue un moyen totalement inapproprié de résoudre les cas de diffamation et que l'emprisonnement de MM. Rasoamaharo et Ramarosoana pour des délits de presse va à l'encontre de plusieurs accords internationaux. Nous pensons que des réparations adéquates via les tribunaux civils sous forme de dommages et intérêts constituent une réparation adéquate pour tous les cas avérés de diffamation.

Nous vous demandons respectueusement d'user de toute votre influence pour obtenir l'annulation des peines de prison infligées à MM. Rasoamaharo et Ramarosoana et l'abandon de toutes les charges pesant contre eux. Nous invitons votre gouvernement à reconsidérer le projet de loi sur la communication déposé devant le parlement la semaine dernière et à user de toute votre influence pour que la diffamation soit dépénalisée dans votre pays.

Dans l'attente de votre réponse dans les meilleurs délais, nous vous prions d'agréer, Votre Excellence, l'expression de notre haute considération.

Gavin O'Reilly
Président par interim
Association Mondiale des Journaux

George Brock
Président
World Editors Forum



Source

Association Mondiale des Journaux
7 Rue Geoffroy St. Hilaire
75005 Paris
France
contact_us (@) wan.asso.fr
Fax:+33 14 742 4948
Madagascar
 
Plus d'informations : Madagascar