15 mai 2006

DES MEMBRES DE L'IFEX SE JOIGNENT À UNE MISSION DE DÉFENSE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE


Les îles Maldives peuvent être en vogue chez les touristes comme destination balnéaire de choix, mais les citoyens y voient un côté plus sombre. D'après ARTICLE 19, le gouvernement compte parmi les plus répressifs d'Asie lorsqu'il est question de la liberté d'expression. Les médias locaux sont ficelés par des règlements draconiens qui visent à faire taire toute critique du gouvernement; les journalistes au franc parler sont systématiquement harcelés et détenus; et les lois pénales servent souvent à poursuivre les critiques.

ARTICLE 19 s'était associé récemment avec Reporters sans frontières (RSF), la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et deux autres organisations de soutien aux médias pour mener une mission internationale d'enquête aux Maldives, où la délégation a rencontré des officiels du gouvernement, des diplomates, des journalistes et des représentants de la société civile. Organisée par l'agence danoise International Media Support, la mission s'est déroulée du 3 au 6 mai 2006.

La mission a constaté que même si le gouvernement a adopté quelques mesures pour relâcher les restrictions à la libre expression, y compris par le dépôt de propositions de réformes des lois sur les médias, une grave inquiétude demeure.

« Les journalistes qui couvrent les manifestations et événements politiques et sociaux, ainsi que les participants à ces manifestations, sont les victimes de l'usage excessif de la force par la police », affirme la mission dans une déclaration. Lorsque cela arrive, les forces de sécurité agissent dans la plus totale impunité. La mission a aussi recensé des cas de menaces de mort et d'intimidation verbale des journalistes, tant au sein des médias indépendants que des médias dirigés par l'État, et elle affirme que cette situation contribue à créer une atmosphère peu rassurante dans la communauté des médias et de la liberté d'expression.

Pendant la durée de la mission, trois membres ont été bousculés par l'escouade anti-émeute tandis qu'ils assistaient le 3 mai à une célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse organisée par le Parti démocratique maldivien (MDP). Leur interprète, Nazim Sattar, qui est rédacteur en chef adjoint au journal indépendant « Minivan News », a été détenu brièvement.

Consulter les sites suivants :

- Mission de la liberté de la presse internationale aux Maldives : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=17641- ARTICLE 19 : http://www.article19.org/pdfs/press/maldives-ongoing-attacks-on-free-expression.pdf- Pétition de RSF en faveur des critiques emprisonnés des Maldives : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=15619- International Media Support : http://www.i-m-s.dk- Dossier récapitulatif de Freedom House : http://www.freedomhouse.org/template.cfm?page=22&year=2005&country=6784

Maldives
 
Plus d'informations : Maldives