11 janvier 2000

Un journal russophone menacé


Détails de l'incident

newspaper(s)

attacked

Disponible en :

English Français

(RSF/IFEX) - Dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur, Vladimir Psurkanu, RSF s'est inquiétée des menaces à l'encontre du quotidien russophone "Novy Poriadok", à Chisinau. L'organisation a demandé aux autorités moldaves de prendre toutes les mesures qui s'imposent afin d'assurer la sécurité des journalistes du quotidien. "Nous constatons avec satisfaction qu'une enquête a été ouverte sur cette affaire par les services de police", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. "Aussi, nous vous demandons d'user de tout votre pouvoir afin que les responsables de ces actes soient retrouvés au plus vite et traduits devant la justice", a-t-il ajouté.


Selon les informations obtenues par RSF, dans la nuit du 7 au 8 janvier 2000, les locaux du quotidien russophone "Novy Poriadok" ont fait l'objet d'actes de vandalisme, à Chisinau. Des croix gammées ainsi que de nombreuses menaces à caractère nationaliste à l'encontre de ses journalistes ont été peintes sur les murs de l'immeuble abritant les locaux du journal. "Novy Poriadok", spécialisé dans les enquêtes politiques, est connu pour son ton modéré et son indépendance.




Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France
rsf (@) rsf.org
Fax:+33 1 45 23 11 51
Moldavie

IFEX membres actifs dans ce pays 1

 
Plus d'informations : Moldavie