30 juillet 2002

LOI SUR LES MÉDIAS VOIT LA CRÉATION D?UN NOUVEAU RADIODIFFUSEUR INDÉPENDANT


Presque deux ans après la chute de l’ancien président de la Yougoslavie, Slobodan Milosevic, et de son régime, le parlement serbe a adopté une loi qui transformera le réseau national de la radio et de la télévision, d’entreprise contrôlée par l’État en un radiodiffuseur public et indépendant, et qui lui donnera le pouvoir d’émettre des licences aux nouveaux médias, selon ce que rapportent l’Association des médias électroniques indépendants (ANEM) et Reporters sans frontières (RSF).

Aux termes de la nouvelle loi, adoptée le 17 juillet, la société d’État RTS deviendra un organisme indépendant responsable de l’attribution des fréquences radio et de la réglementation du travail des radiodiffuseurs, dit l’ANEM.

Elle aura également le pouvoir de révoquer les licences de radiodiffusion des médias qui diffuseront des propos haineux ou des insultes religieuses et ethniques. Un conseil d’administration de neuf membres supervisera le nouveau radiodiffuseur; huit d’entre eux seront choisis par le Parlement. Le neuvième, élu par les huit autres, doit venir du Kosovo.

Sous le régime de Milosevic, RTS et les autres médias contrôlés par l’État étaient connus pour avoir servi de machine de propagande pendant les pires années du conflit dans les Balkans, fait remarquer Transitions Online. Les autres organes étaient Radio Jugoslavia, la station d’informations télévisées yougoslave, l’agence de nouvelles Tanjug et le journal «Borba». Les entreprises de presse indépendantes, comme B92, qui critiquaient souvent le régime, se voyaient continuellement refuser une licence de radiodiffusion.

Depuis l’effondrement du régime en octobre 2000, l’ANEM milite très fort pour obtenir des réformes législatives dans le secteur de la radiodiffusion, en particulier après que l’actuel gouvernement eut imposé l’an dernier un gel dans l’attribution de nouvelles licences.

Alors que les médias qui s’alignaient aux côtés de l’ancien régime ont conservé leurs fréquences et ont même fondé de nouvelles stations, ceux qui se voyaient refuser une licence sous Milosevic n’en ont toujours pas, constate RSF.

Pour plus de renseignements, voir à www.rsf.org.">http://www.rsf.org/article.php3?id_article=3007">www.rsf.org.



Monténégro
 
Plus d'informations : Monténégro