9 novembre 1999

L'IIP RENCONTRE LE GOUVERNEMENT POUR DISCUTER DE LIBERTÉ DE PRESSE


Lors de rencontres avec le Président du Nigéria, Olusegun Obasanjo, et avec d'autres représentants du gouvernement qui se sont déroulées du 31 octobre au 2 novembre, l'Institut international de la presse (IIP) a accueilli favorablement les efforts du gouvernement en faveur de la liberté des médias. À titre d'exemple de ce genre d'efforts, l'IIP a souligné la récente abrogation de plusieurs lois restrictives sur les médias. L'IIP s'inquiète cependant des décrets laissés intacts, aux termes desquels "le Conseil de presse du Nigéria se voit accorder le pouvoir d'enregistrer les publications et les journalistes, d'imposer des amendes en cas d'infraction et de forcer les journalistes à divulguer leurs sources". L'IIP a exprimé également son inquiétude devant les taxes élevées imposées aux médias du Nigéria. À la rencontre, Obasanjo a renouvelé d'une manière générale l'engagement qu'il avait pris d'abolir "toutes les mesures draconiennes et nuisibles" utilisées contre la presse de son pays, a conclu l'IIP.

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) rapporte que lors de cette rencontre, l'IIP a prié instamment le Président Obasanjo de libérer le rédacteur en chef du bimensuel "Ogoni Star", Jerry Needam, détenu sans accusations le 11 octobre pour "possession de documents classifiés". Needam a été remis en liberté sous caution le 2 novembre.




 
Plus d'informations : Nigéria