11 septembre 2001

L?IIP INSCRIT LE PAYS SUR SA ?LISTE DE SURVEILLANCE?


L’Institut international de la presse (IIP) vient de porter la Corée du Sud sur sa “liste de surveillance”. L’IIP a pris cette mesure après avoir envoyé une délégation la semaine dernière pour rencontrer trois administrateurs de journaux emprisonnés, que le gouvernement accuse de fraude fiscale et de détournement de fonds.

Accompagnée de représentants de l’Association mondiale des journaux (AMJ), la délégation a rencontré Bang Sang Hoon, président du “Chosun Ilbo”, Cho Hee Joon, ex-président du “Kookmin Ilbo”, et Kim Byung kwan, du “Dong a Ilbo”, qui sont détenus sans cautionnement depuis le 17 août et qui attendent leur procès. Selon l’IIP, les administrateurs, qui travaillent pour trois des plus grands journaux privés de Corée du Sud, clament leur innocence face aux accusations portées contre eux. Les trois hommes, ainsi que dix autres dirigeants de médias, ont été inculpés le 4 septembre.

Ces arrestations font suite à une enquête fiscale étendue sur 23 entreprises de médias, enquête qui a conduit à l’imposition d’amendes record de 390 millions de dollars. Cette enquête fiscale serait l’enquête gouvernementale la plus importante effectuée dans un secteur industriel donné. D’après l’IIP, l’enquête constituent une tentative du régime de Kim Dae Jung pour faire taire les critiques des médias privés contre ses politiques. [Voir les “Communiqués” 10-34, 10-22, 10-21 et 10-15 de l’IFEX.]




Corée du Sud
 
Plus d'informations : Corée du Sud