12 décembre 2003

UN RADIODIFFUSEUR PUBLIC EST MENACÉ, DIT LA FIJ


L'avenir du principal radiodiffuseur public de la Corée du Sud pourrait être menacé si est approuvée la proposition d'un parti d'opposition d'amender la loi du pays sur la radiodiffusion, prévient la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

Le Grand Parti National (GNP) vient de déposer un projet de loi proposant de réviser la Loi coréenne sur la radiodiffusion, afin de distinguer les droits de licence de la télévision des factures d'électricité. On retirerait de la sorte une importante source de financement du radiodiffuseur de service public Korean Broadcasting Systems (KBS), et le forcerait à compter davantage sur la publicité, dit la FIJ.

« Avoir un financement stable constitue un élément important pour que KBS s'acquitte de ses responsabilités publiques sans aucune contrainte des milieux politiques. Les auditeurs et téléspectateurs coréens ont droit à une radiodiffusion comprise comme service public, libre de mercantilisme excessif, dit la FIJ. L'organisation demande le retrait du projet de loi.

Pour plus de renseignements, communiquer avec : ifj-asia@alliance.org.au

Consulter les sites suivants :
- Déclaration de la FIJ sur la KBS : http://www.ifj-asia.org/korea031204.html- Campagne « Public Broadcasting for All » : http://www.save-public-broadcasting.org/- KBS : http://english.kbs.co.kr/main/index.html

Corée du Sud
 
Plus d'informations : Corée du Sud