3 mars 2003

Mauvais traitements présumés contre un journaliste basque : RSF demande l'ouverture d'une enquête


Détails de l'incident

Martxelo Otamendi Egiguren

editor(s)

harassed

Disponible en :

English Français Español

(RSF/IFEX) - Martxelo Otamendi Egiguren, directeur du journal en langue basque "Euskaldunon Egunkaria", incarcéré pendant cinq jours dans le cadre d'une opération policière contre les dirigeants du journal soupçonnés de collaboration avec l'ETA, affirme avoir été victime de mauvais traitements psychologiques et physiques au cours de sa détention.


"Nous vous demandons d'ouvrir une enquête suite aux allégations de mauvais traitements contre le directeur de 'Egunkaria' pendant sa détention et de bien vouloir nous tenir informés de l'état de santé de l'ancien directeur du journal, Peio Zubiria, qui a tenté de se suicider", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de RSF, dans un courrier adressé au ministre espagnol de l'Intérieur, Angel Acebes.


L'organisation a également rappelé son opposition à la fermeture du journal en langue basque : "Nous sommes opposés à la fermeture, même provisoire, du journal 'Euskaldunon Egunkaria'. Cette mesure sanctionne un média qui, en tant que tel, n'a pas commis de délit, et prive les lecteurs de leur droit à l'information. Sans nous prononcer sur les accusations portées contre les responsables du journal, nous exigeons la réouverture de 'Egunkaria' pendant toute la durée des procédures judiciaires", a ajouté Ménard.


Le 20 février 2003, la police a arrêté dix journalistes et membres du conseil d'administration du journal en langue basque "Euskaldunon Egunkaria", soupçonnés de "délit d'appartenance ou de collaboration avec l'organisation terroriste ETA". Le juge de l'Audience nationale a également ordonné la fermeture du journal.


Le 25 février, quatre personnes ont été libérées sous caution, dont le directeur du journal, Egiguren, tandis que six autres responsables de "Egunkaria" ont été placés en détention préventive. Zubiria, ancien directeur du journal, est actuellement hospitalisé après avoir tenté de se suicider, le 23 février, pendant sa détention.




Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France
rsf (@) rsf.org
Fax:+33 1 45 23 11 51
Espagne
 
Plus d'informations : Espagne
  • Classement mondial de la liberté de la presse 2014: Espagne

  • Rapport Mondial 2014: Espagne

  • Prédateurs de la liberté de l'information: Espagne