22 mars 2002

RSF condamne la saisie d'un hebdomadaire pour avoir "mis en danger la sécurité nationale"


Détails de l'incident

Hsueh Chung-liang

Disponible en :

English Français

(RSF/IFEX) - Dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur, Po-ya Chang, RSF a protesté contre la saisie de l'édition du 21 mars 2002 de l'hebdomadaire "Next", ordonnée par le Département de la sécurité nationale. "Sans se prononcer sur le fond de cette affaire, l'utilisation de telles pratiques n'en est pas moins indigne d'une démocratie comme Taïwan", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. "Invoquer la sécurité nationale pour justifier cette saisie est très discutable. Le magazine ne fait qu'apporter des détails à une affaire de notoriété publique dans l'île", a ajouté Ménard. Outre la restitution des copies saisies par le Département de la sécurité nationale, RSF a également demandé qu'aucune poursuite ne soit engagée contre le journaliste Hsueh Chung-liang, auteur de l'article.


Selon les informations recueillies par RSF, la police a fait irruption, le 20 mars au matin, dans les locaux de l'hebdomadaire "Next" à Taipei, et dans ceux de l'imprimerie du magazine. Les agents du Département de la sécurité nationale ont saisi la dernière édition du magazine datée du 21 mars, qui, selon les autorités, mettrait "en danger la sécurité nationale". Si 160 000 copies du magazine ont ainsi été confisquées, le "Next" était néanmoins disponible dans les kiosques. En effet, la rédaction a réussi à imprimer un deuxième tirage du numéro dans un lieu tenu secret.


Le "Next" avait publié en une un dossier intitulé "Lee Teng-hui a illégalement utilisé 3 milliards de dollars taïwanais". L'article révélait l'existence de comptes bancaires secrets, utilisés par le gouvernement de l'ancien président Lee, afin de financer des missions d'espionnage en Chine et d'acheter ses relations diplomatiques avec certains États. Selon le directeur du Département pour la sécurité nationale, Tsai Chao-Ming, "le contenu de cet article a violé un secret d'État et a gravement porté atteinte à la sécurité nationale". Il a ajouté que des poursuites judiciaires à l'encontre du magazine pourraient être entreprises. Selon un journaliste de Taïwan contacté par RSF, la direction de l'hebdomadaire craindrait pour ses contrats publicitaires.


Par ailleurs, le domicile du journaliste Hsueh Chung-Liang, auteur de l'article incriminé, a également été fouillé par la police. Selon un journaliste de l'"Apple Daily", une publication soeur du "Next" basée à Hong Kong, Hsueh Chung-Liang pourrait être poursuivi et aurait reçu l'interdiction formelle de quitter l'île.


Le quotidien taïwanais "China Times" avait également consacré un article à cette affaire de fonds secrets dans son édition du 20 mars à partir du témoignage d'un ancien agent secret réfugié à l'étranger. Le Département de la sécurité nationale a affirmé à la presse que le "China Times" se sera ni poursuivi ni saisi car la rédaction leur avait transmis ces informations avant de les publier.




Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France
rsf (@) rsf.org
Fax:+33 1 45 23 11 51
Taïwan
 
Plus d'informations : Taïwan