23 novembre 1999

LE GOUVERNEMENT POURSUIT SES ATTAQUES CONTRE LES MÉDIAS


Le gouvernement de la Tanzanie a menacé de prendre des mesures contre dix-neuf journaux au moins au cours de la dernière année, promettant d?intervenir contre eux s?il juge qu?ils ont un contenu ?offensant?. Selon l?Institut des médias d?Afrique australe (MISA), le ministre de l?Information Muhammed Seif Khatib a réitéré ces menaces dans un récent débat au parlement, soulignant que le gouvernement a déjà entamé des poursuites judiciaires contre cinquante journaux entre 1987 et 1999 ?parce qu?ils publiaient de faux reportages et des articles incendiaires sur les plans social et politique?. Khatib a déclaré que les journaux pourraient, entre autres pénalités, perdre leur inscription au registre s?ils publiaient ?des articles et des dessins obscènes ayant des répercussions sociales négatives?. Khatib a ajouté qu?il prendrait d?autres mesures ?plus rigoureuses? contre les journaux qui ne se conformeraient pas.

Le MISA ajoute que le gouvernement a, le 29 octobre, retiré leur permis de paraître à 291 publications locales, affirmant qu?elles avaient enfreint la Loi sur les journaux parce qu?elles n?avaient pas paru au cours des trois années précédentes. Le 27 novembre 1998, 315 journaux et revues ont reçu un avis de trois mois, les informant qu?ils seraient suspendus ?si les éditeurs concernés ne se défendaient pas?.

D?après Khatib, à peine 46 éditeurs se sont présentés devant le ministère de l?Information. Les publications ont été retirées du registre aux termes de l?article 23 de la troisième Loi de 1976 sur les journaux, qui ?habilite le ministre à suspendre un journal s?il constate que le journal est exploité en contravention de la Loi?.



Tanzanie
 
Plus d'informations : Tanzanie