4 avril 2000

RAPPORT D'ARTICLE 19 QUI EXAMINE LA SITUATION DE LA LIBRE EXPRESSION


ARTICLE 19 exige la remise en liberté immédiate des dix-huit dirigeants du parti d?opposition de Zanzibar, le ?Civic United Front? [Front Civique Uni] (CUF), contre qui pèsent des accusations de trahison. Le procès doit reprendre le 3 avril, dit ARTICLE 19, et les personnes en cause sont passibles de la peine de mort. Dans un rapport publié récemment, ARTICLE 19 exige le rétablissement ?de l?entente négociée par le Commonwealth il y a un an, qui vise à mettre fin, avant l?élection d?octobre, à l?interminable crise politique de Zanzibar?. ARTICLE 19 presse aussi le gouvernement tanzanien de tenir ses engagements à l?égard de la communauté internationale et de garantir le respect les normes en matière de droits de la personne dans tout le pays, y compris dans l?île semi-autonome de Zanzibar.

Le rapport d?ARTICLE 19 présente aussi une analyse exhaustive du droit tanzanien ?qui suscite un climat aussi hostile aux droits de libre expression, d?association et de réunion? à Zanzibar. Il a été publié en même temps qu?un autre rapport qui ?établit une information comparative de la situation juridique des médias de la Tanzanie continentale?.

ARTICLE 19 soutient que les lois restrictives comme la Loi sur les partis politiques, la Loi sur la sécurité nationale, la Loi sur l?inscription des dépositaires de journaux, la Loi sur les journaux et les livres et la Loi sur les sociétés, doivent être abrogées immédiatement.

On peut obtenir une copie papier du rapport en s?adressant à Katherine Huxtable ou à Ilana Ktavitz, ARTICLE 19, 33 Islington High St., London N19LH, royaume-Uni; téléphone : +44 207 278 9292; télécopieur : +44 207 713 1356; courrier électronique :
ilana@article19.org; site web :
http://www.article19.org.">http://www.article19.org">http://www.article19.org.


Tanzanie
 
Plus d'informations : Tanzanie