20 octobre 2011

Alerte

Un avocat incarcéré gracié par le président


Détails de l'incident

Libération

Moses Richards, Avocat

Disponible en :

English Français
(MFWA/IFEX) - Un avocat gambien qui a été condamné à la prison le 19 septembre 2011 pour avoir prétendument transmis de fausses informations au cabinet du président Yahya Jammeh a été accordé la grâce présidentielle et remis en liberté.

Jusqu'à sa remise en liberté le 14 octobre 2011, Moses Richards purgeait une peine de prison de deux ans pour sédition et de six mois pour "transmission de fausses informations" au cabinet du président Jammeh. Les deux peines étaient à purger simultanément.

Les inculpations portées contre Richards proviennent d'une lettre qu'il a rédigée au nom de Pa Ebrima Colley, son client, au shérif de la Haute Cour de Banjul. La lettre aurait indiqué que le cabinet du président Jammeh a ordonné au shérif de surseoir à l’exécution du jugement dans un litige foncier opposant deux familles d'une ville de la région occidentale de la Gambie.

Les sources de la Fondation pour les Média en Afrique de l'Ouest (MFWA) ont rapporté que Richards, ancien juge de la Haute Cour, a été libéré après que son appel à la clémence adressé au Président Jammeh a été accordé.

Lors de sa défense, Richards a soutenu qu'il n'a rien rédigé de méprisant à l'encontre du président, ni n'a transmis de fausses informations au shérif.

Source:

Replacer dans leur contexte les questions de libre expression.

Inscrivez-vous et recevez IFEX En Contexte.

Autre information sur ce cas

Un avocat emprisonné pour avoir défendu son client 28 septembre 2011
Gambie

IFEX membres actifs dans ce pays 1

 
Plus d'informations : Gambie
  • Attaques Contre la Presse en 2013: Gambie

  • Classement mondial de la liberté de la presse 2014: Gambie

  • L’affaire dangereuse du journalisme en Gambie


At this point, would publish: "Home page"
At this point, would publish: "Lawyer jailed for defending his client"