28 juillet 2006

SIGNEZ UNE LETTRE DE PROTESTATION POUR AIDER À FAIRE LIBÉRER DES JOURNALISTES ET DES MILITANTS


Reporters sans frontières (RSF) vient de lancer une campagne épistolaire en ligne pour demander la remise en liberté de la journaliste Ogulsapar Muradova et du reporter Annakurban Amanklychev, et celle du militant des droits de la personne Sapardurdy Khachiev.

Amanklychev est détenu depuis le 16 juin 2006, tandis que Muradova et Khachiev ont été arrêtés le 18 juin. Tous trois sont associés à la Fondation Helsinki du Turkménistan (FHT), une organisation non gouvernementale dont le siège est en Bulgarie, qui suit de près et rapporte la situation des droits de la personne au Turkménistan. Muradova est aussi journaliste à Radio Free Europe/Radio Liberty.

Le journal « Neutral Turkmenistan », administré par l'État, accuse les trois détenus d'avoir transmis des « informations diffamatoires » à la FHT, « dans le but de semer le mécontentement au sein de la population ».

On dispose d'informations crédibles selon lesquelles les détenus sont maltraités, et qu'on aurait administré des psychotropes à Amanklychev et à Muradova pour les forcer à « avouer » s'être livrés à des « activités subversives ».

Le Turkménistan, sous la coupe du Président Saparmurat Niazov, est l'un des pays les plus répressifs et les plus fermés du monde, dit Human Rights Watch. Le gouvernement ne tolère aucune dissidence. Il a interdit les médias indépendants et a contraint à l'exil ou emprisonné les dirigeants de l'opposition politique, les défenseurs des droits de la personne et les journalistes indépendants.

Pour signer une lettre de protestation, aller à : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=18343
Pour plus de renseignements sur ces cas, aller à :
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=18308- Human Rights Watch : http://hrw.org/english/docs/2006/06/20/turkme13588.htm

Turkménistan
 
Plus d'informations : Turkménistan
  • Ennemis d'Internet 2014: Turkménistan

  • Classement mondial de la liberté de la presse 2014: Turkménistan

  • Prédateurs de la liberté de l'information: Turkménistan