28 janvier 2005

IOUCHTCHENKO EST PRIÉ INSTAMMENT DE « ROMPRE AVEC LE PASSÉ »


Tandis que le président nouvellement élu de l'Ukraine Viktor Iouchtchenko prononçait cette semaine le serment d'office, les membres de l'IFEX le pressent de rompre avec le passé de son pays et de remplir les promesses qu'il a faites de promouvoir un environnement qui favorise la liberté de la presse et qui met fin aux restrictions imposées aux journalistes.

Human Rights Watch et Reporters sans frontières (RSF) ont envoyé des lettres au président pour l'inviter à tenir l'engagement qu'il a pris de respecter le rôle des médias en démocratie. Ils demandent également la tenue d'une enquête indépendante sur le meurtre du journaliste d'enquête Georgiy Gongadze, survenu en 2000.

Dans sa lettre, RSF dit que Iouchtchenko a déclaré publiquement qu'il souhaitait « signer une entente avec les journalistes pour garantir que le gouvernement n'intervienne pas dans la politique rédactionnelle des journaux » et que la liberté de la presse était « essentielle au développement du pays ». Le groupe demande au président de se faire plus explicite sur ces engagements lorsqu'il rencontrera le Conseil de l'Europe à Strasbourg, du 24 au 28 janvier 2005.

Pour sa part, le groupe Human Rights Watch demande à Iouchtchenko d'éliminer les mesures administratives arbitraires et judiciaires contre les médias, et de mettre fin au harcèlement et à la violence contre les journalistes.

Par ailleurs, la Fédération internationale des journalistes (FIJ) déclare dans un nouveau dossier que Iouchtchenko - qui a promis pendant sa campagne de régler l'affaire du meurtre de Gongadze et de traduire le ou les responsables devant la justice - doit traiter cette question en priorité absolue.

Le dossier donne une évaluation exhaustive de la manière dont l'affaire Gongadze a été traitée et conclut que le Président Iouchtchenko doit prendre l'initiative d'une enquête publique concernant des allégations de collusion politique pour faire obstacle à la justice.

La FIJ presse aussi le Président nouvellement élu de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, René van der Linden, de suivre de près l'évolution de la situation juridique dans le paysage médiatique de l'Ukraine et de s'assurer que le gouvernement ukrainien donne suite à son engagement de faire enquête sur le meurtre de Gongadze.

Consulter :
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=12350- Human Rights Watch : http://hrw.org/english/docs/2005/01/21/ukrain10012.htm- Dossier de la FIJ sur l'affaire Gongadze : http://www.ifj.org/default.asp?Index=2917&Language=EN- Conseil de l'Europe : http://assembly.coe.int/- BBC : http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/4204149.stm

Ukraine

IFEX membres actifs dans ce pays 1

 
Plus d'informations : Ukraine