28 juillet 2005

Un journaliste condamné à trois ans de prison avec sursis pour avoir publié un publi-rédactionnel mensonger


Détails de l'incident

Vasyl Herus

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Le 21 juillet 2005, Vasyl Herus, rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Sim Dniv" ("Sept jours"), a été condamné par la cour municipale de Rivne (nord-ouest de l'Ukraine) à trois ans de prison avec sursis. Il est accusé d'avoir publié, le 19 novembre 2004, un faux programme électoral de Viktor Iouchtchenko, présenté sous la forme d'une publicité politique, quelques jours avant le deuxième tour des élections présidentielles.

"Nous déplorons la lourdeur de cette condamnation à l'encontre de Vasyl Herus. Certes, le journaliste a fait preuve de légèreté en publiant des informations mensongères sous forme de publicité, mais l'on peut s'interroger sur le fait que l'auteur et le commanditaire de ce faux programme électoral ne soient pas inquiétés par la justice dans cette affaire", a déclaré RSF.

Le journaliste avait conclu un contrat avec le Parti des régions (pro Ianoukovitch) pour la publication de deux articles intitulés "Les objectifs politiques de Viktor Iouchtchenko" et "Les objectifs politiques de Viktor Ianoukovitch", présentés sous la forme de publi-rédactionnels et diffusés dans "Sim Dniv" à 5 000 exemplaires.

Le juge Viktor Koukharets de la cour municipale de Rivne a invoqué les articles 161 (discrimination raciale ou liée à l'appartenance nationale ou religieuse) et 157 pénal (entrave au droit électoral des citoyens) du code pénal pour condamner Herus à trois ans de prison avec sursis, assortis d'une période probatoire d'une année. Le journaliste devra également présenter publiquement ses excuses au président Iouchtchenko.

"Le contenu du faux programme politique était effectivement de l'anti-publicité caractérisée, évoquant des intentions politiques assez délirantes du candidat Viktor Iouchtchenko", a reconnu Svetlana Kolko, nouvelle rédactrice en chef de "Sim Dniv". "Mais lorsque le journal a reçu les publicités pour les publier, la disquette était formatée de telle façon qu'on pouvait difficilement en vérifier le contenu. Nous avons été trompés nous aussi", a déclaré Kolko à RSF.

Herus considère avoir respecté la loi en vigueur sur la publicité en Ukraine et il a décidé de faire appel.



Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France
rsf (@) rsf.org
Fax:+33 1 45 23 11 51
Ukraine

IFEX membres actifs dans ce pays 1

 
Plus d'informations : Ukraine