5 juillet 2006

Un site d'informations rendu inaccessible par les autorites


Détails de l'incident

Serguei Ejkov

censored

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Le site du journaliste indépendant Sergueï Ejkov a été rendu inaccessible dans le pays le 26 juin 2006, vraisemblablement sur ordre des autorités. Reporters sans frontières rappelle que plusieurs autres sites d'opposition sont bloqués en Ouzbékistan, un pays qu'elle considère comme l'un des "quinze ennemis d'Internet".

"Dans cet Etat dirigé d'une main de fer par le président Islam Karimov, seuls quelques sites Internet parviennent encore à publier des informations indépendantes et critiques du pouvoir. Mais la liste noire du Web ouzbek ne cesse de s'allonger. Nous espérons que cette censure ne découragera pas les journalistes et bloggers locaux. Il est en effet toujours possible de déjouer les mesures de filtrage mises en place par les gouvernements", a déclaré l'organisation.

Sergueï Ejkov est un ancien collaborateur de "Pravda Vostoka", journal contrôlé par le cabinet du Premier ministre. Il est toutefois l'un des très rares journalistes ouvertement critiques à l'égard du pouvoir. Il avait lancé le site http://www.uzmetronom.comen avril 2006. Après l'annonce de son blocage, il a déclaré qu'il s'agissait de la "réaction traditionnelle des autorités aux points de vue qui s'écartent du discours officiel".

Le site (en russe) propose une rubrique "pouvoir" qui suit l'activité gouvernementale et parlementaire, ainsi qu'une rubrique "criminalité" qui dénonce les erreurs judiciaires. Quel que soit leur fournisseur d'accès Internet (FAI), les internautes ouzbèks tentant d'accéder à Uzmetronom se voient renvoyer un message d'erreur de type "page introuvable".

Depuis novembre 2005, tous les FAI locaux doivent se connecter au Réseau de l'opérateur d'Etat Uzbektelecom, ce qui facilite la mise en place de listes noires. Plusieurs autres publications sont bloquées dans le pays, comme le site d'informations http://www.fergana.ru,celui de l'organisation locale de défense de la liberté d'expression Freeuz ( http://www.freeuz.org) et de l'ONG Mot libre ( http://www.ozodovoz.org). Certaines pages du site d'informations http://www.centrasia.orgsont également bloquées.

Pour des informations concernant les techniques de contournement de la censure, consultez le guide du blogger et du cyberdissident de Reporters sans frontières (en russe): http://www.rsf.org/article.php3?id_article=17625


Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France
rsf (@) rsf.org
Fax:+33 1 45 23 11 51
Ouzbékistan
 
Plus d'informations : Ouzbékistan
  • Ennemis d'Internet 2014: Ouzbékistan

  • Classement mondial de la liberté de la presse 2014: Ouzbékistan

  • Prédateurs de la liberté de l'information: Ouzbékistan