27 juillet 2006

La plateforme de blogs Neweurasia bloqué par les autorités


Détails de l'incident

Internet/website(s)

censored

Disponible en :

English Français
(RSF/IFEX) - Le site Neweurasia, qui héberge un réseau de blogs sur l'Asie centrale et le Caucase, a été rendu inaccessible en Ouzbékistan depuis quelques semaines. Il est vraisemblable que le gouvernement ait donné l'ordre aux Fournisseurs d'accès à Internet (FAI) de bloquer le nom de domaine http://www.Neweurasia.netsuite au lancement des versions russe et ouzbek de cette plateforme de blogs.

Reporters sans frontières s'élève contre la vague de censure qui frappe actuellement le Web en Ouzbékistan, un pays qu'elle considère comme l'un des quinze ennemis d'Internet. "C'est déjà la troisième affaire de ce type que nous recensons ce mois-ci. Après les sites d'informations indépendants, ce sont désormais les blogs qui viennent allonger la liste noire du gouvernement", a déclaré l'organisation.

"Nous rappelons qu'il est toujours possible de déjouer les mesures de filtrage instaurées par les autorités. Nous espérons donc que les journalistes et les bloggers ouzbeks ne se décourageront pas et qu'ils continueront d'utiliser Internet pour publier des informations indépendantes", a-t-elle ajouté.

Neweurasia est une plateforme de blogs, fondée en 2005, dont le but est d'offrir une solution alternative pour couvrir l'actualité dans une partie du globe où les médias traditionnels sont contrôlés par le pouvoir. Un partenariat, au début de l'année 2006, avec Transitions Online - une organisation basée à Prague - leur avait permis de mettre en place un programme pour former les bloggers locaux. Aujourd'hui, quiconque tente de se connecter à Neweurasia.net depuis l'Ouzbékistan est automatiquement redirigé vers le moteur de recherche de MSN.

Ce nouveau cas de censure intervient après que le site http://www.Uzmetronom.orgait été bloqué le 26 juin, et que le rédacteur en chef de http://www.Tribune-uz.infoait décidé de suspendre, le 4 juillet, ses activités sur Internet suite aux pressions dont il avait fait l'objet.

Depuis novembre 2005, tous les FAI locaux doivent se connecter au Réseau de l'opérateur d'Etat Uzbektelecom, ce qui facilite la mise en place de listes noires. Pour des informations concernant les techniques de contournement de la censure, consultez le guide pratique du blogger et du cyberdissident de Reporters sans frontières (en russe - http://www.rsf.org/IMG/pdf/RSF_handbook_blogger_RU_new.pdf).


Source

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France
rsf (@) rsf.org
Fax:+33 1 45 23 11 51
Ouzbékistan
 
Plus d'informations : Ouzbékistan
  • Ennemis d'Internet 2014: Ouzbékistan

  • Classement mondial de la liberté de la presse 2014: Ouzbékistan

  • Prédateurs de la liberté de l'information: Ouzbékistan