24 juin 2006

DE NOUVELLES RÈGLES QUI VISENT À CONTRER UNE PRESSE DEVENUE IMPATIENTE


Au Vietnam, le Parti communiste au pouvoir va instaurer en juillet 2006 de nouvelles règles de presse renforçant les peines pour les journalistes qui font des reportages sur des questions délicates, notamment la corruption, dit l'Alliance de la presse de l'Asie du Sud Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA). La mesure vise, à ce qu'il semble, à endiguer la montée des reportages devenus plus frondeurs, à la suite de l'habitude du parti ces dernières années de manifester plus d'ouverture et de transparence.

Citant un reportage de l'agence de nouvelles allemande Deutsche Presse Agentur (DPA), la SEAPA indique que le nouveau Décret sur les activités culturelles et de renseignement, ratifié par le premier ministre Phan Van Khai, entre en vigueur le 1er juillet.

Aux termes de la nouvelle réglementation, les journalistes sont passibles de 3 millions de dongs (190 $ US) d'amende s'ils publient des histoires avec des sources anonymes, et jusqu'à 7 millions de dongs (450 $ US) s'ils refusent de permettre aux personnes interviewées de voir les articles qui les citent avant leur parution.

Les nouveaux règlements interdisent la diffusion « d'idéologie réactionnaire », y compris tout article qui révèle « les secrets du parti, les secrets d'État, les secrets militaires et les secrets économiques ». Les contrevenants risquent des amendes qui peuvent aller jusqu'à 30 millions de dongs (2 000 $ US). Les nouvelles règles sévissent également contre les journalistes qui nient au Parti ses « réalisations révolutionnaires ».

Alors qu'il est connu pour tenir d'une main de fer les médias du pays, ces dernières années le Parti communiste a permis aux journalistes de faire des reportages plus incisifs sur la corruption et les questions de gouvernance, parce qu'il cherche à approfondir ses liens économiques avec les États-Unis, et de favoriser son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce, font remarquer la SEAPA et Human Rights Watch.

En réponse, les journalistes se sont mis à mettre à l'épreuve les limites de la censure en faisant davantage d'enquêtes sur la corruption et en s'attaquant à d'autres questions sociales, comme la santé publique et la pauvreté.

En août 2005, par exemple, des journalistes d'enquête travaillant pour le quotidien « Thanh Nien », propriété d'État, ont révélé des lacunes potentiellement dangereuses dans les efforts du gouvernement pour contrôler le virus de la grippe aviaire, ce qui a poussé les législateurs à promettre des réformes, fait remarquer le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Les militants des droits de la personne et les défenseurs de la démocratie sont devenus eux aussi plus hardis et ont demandé des réformes politiques. Depuis avril, plus de 400 citoyens, dont des écrivains, des universitaires, d'anciens prisonniers politiques et des dirigeants religieux, ont ratifié le Manifeste sur la liberté et la démocratie, dit Human Rights Watch.

Le Manifeste exprime une variété de demandes, notamment la liberté de l'information et d'expression, un système politique multipartite et les libertés d'assemblée et d'association.

Des militants ont également lancé un journal indépendant, « Tu Do Ngon Luan » (« Libre Expression ») et plusieurs journalistes et blogueurs ont constitué une organisation clandestine appelée Association libre des journalistes du Vietnam.

De nombreux militants subissent du harcèlement. Certains se sont vu couper l'accès à l'Internet, d'autres ont été convoqués par les autorités pour interrogatoire.

Consulter les sites suivants :

- SEAPA : http://www.seapabkk.org/newdesign/newsdetail.php?No=485- Human Rights Watch : http://hrw.org/english/docs/2006/05/11/vietna13346.htm- Textes du Manifeste : http://hrw.org/pub/2006/manifesto_040606.pdf- Dossier de Freedom House : http://www.freedomhouse.org/uploads/PFS/DraftCountryReportsForPR27April06.pdf- Dossier du CPJ : http://www.cpj.org/attacks05/asia05/vietnam_05.html- International Herald Tribune : http://www.iht.com/articles/2006/06/19/news/viet.php

Vietnam
 
Plus d'informations : Vietnam
  • Ennemis d'Internet 2014: Viêt Nam

  • Classement mondial de la liberté de la presse 2014: Vietnam

  • La mort programmée de la liberté de l'information